Pages

dimanche 31 janvier 2016

horrible 31/01/2016


"ÇA FAIT DU BRUIT DANS LE LANDERNEAU"...

Dans  le cadre d'une enquête judiciaire  et du constat  qu'un seul cercueil, pour l'instant, avait été dépouillé  de son capitonnage, les langues se délient... Où s'arrêtera cet  horrible scandale???
Déjà  la société Quinocéenne  Hélary Le Roy a fait savoir par voix de  presse  qu'elle  était étrangère  à cette sordide affaire.
Hier, à Saint Brieuc, lors des voeux des pompes funèbres des communes associées (FCPA ), sa directrice générale  et son Président, le maire de la ville Bruno Joncour ont dénoncé  les  pratiques  sordides , détestables  et condamnables  d'une société  funéraire  voisine  et aussi  cliente du crématorium de la commune de Saint Brieuc.
Cette affaire n' a  pas fini de  faire  parler  d'elle  tellement elle est sans  précédent ...
Comme  le maire  de Saint Brieuc , il est nécessaire que  les  maires  du Sudgoëlo fassent entendre la condamnation des pratiques  insensées de cette société  qui sévit sur notre secteur géographique .
Pour ma  part,  j' attends la réaction de notre maire, celui de Saint Quay Portrieux.


JOUNENT Michel.

samedi 30 janvier 2016

non , on ne rigole plus 30/01/2016

RIEN NE SE PERD...
TOUT SE TRANSFORME ...EN EUROS !!!
Du côté d'Etables sur  mer,  les  radios , la  presse  nationale et  locale bruissent des turpitudes d'une entreprise  locale de pompes funèbres.
Je ne rentre  pas dans  le sordide  de cette affaire mais  cette histoire  de bris des scellés de cercueils est effrayante pour  l'image de marque  de  notre intercommunalité.
Dans ce  moment sacré qui est la  mort,  de savoir que  l'on peut faire  encore  plus de fric sur le dos des  familles éplorées  est choquant  pour ne pas dire abject.


JOUNENT Michel.

jeudi 28 janvier 2016

enfin , on rigoooole 28/01/2016

OÙ VA T-ON ??? 
DANS LE SPECTACLE
ET LA COMMUNICATION.
Le maire du chef-lieu de notre  canton  s'est acheté  l'uniforme croquignolet  de maire  tel que  l'avait imposé Napoléon le  petit, au cours du second Empire, en 1852.
Il s'habille ainsi  lors des cérémonies officielles comme  le mariage.
Il est pour  l'instant  le seul en France à s'être déguisé ainsi, souhaitons  que  le port  de cet uniforme  ne devienne  pas  obligatoire  dans  le secteur  géographique du Goëlo.
Un peu plus  loin,  à Paimpol, le maire de la commune  va  prendre  la  mer pour deux années sur son bateau, récemment acheté, pour faire  connaître  sa ville et  les  problèmes  liés à la  mer.
Ça bouge drôlement dans cette  partie des Côtes d'Armor du Trégor-Goëlo.
Reste à communiquer  à ces deux  maires des  bonnes  lectures.
Pour le maire de Plouha et sa découverte de Napoléon III: "Histoire d'un crime" de Victor Hugo.
Pour le maire de Paimpol: "les oeuvres de Pierre Loti" et "les chansons de Théodore Botrel".
JOUNENT michel.







Maire de  Plouha , en grande  pompe.  

la pommade journalistique 28/01/2016

Dès qu'il s'agit de  passer  de la  pommade  à notre maire ,
"La Presse d'Armor" n'a pas son pareil.
C'est même une tradition pour ce journal d'informations locales de flagorner  nos maires ... l'ancien et  l'actuel .
Je passe  sur la  page de  publicité  faite à notre  maire dans son édition N° 1412 -semaine 3.
Que des  lauriers  pour notre  maire, ce dernier a de  l'ambition; il voit plus  loin, il va  plus  vite , plus  haut, plus fort.
Pour qui cette ambition??? Pour notre commune  ou pour sa  personne, j'en ai le souffle coupé!!!
Lors de la  mise en service de la nouvelle navette  municipale, La Presse d'Armor fait dire au maire, suite à l'achat du nouveau véhicule utilitaire:
" C’était une promesse de campagne qu’il fallait honorer, vu la vétusté de l’ancien véhicule."
En consultant la brochure  contenant le  programme  du docteur Simelière,  "c'est le temps d'une équipe  nouvelle ", il est seulement dit  page 17   dans  le chapitre   Solidarité:
"Les services du minibus seront  offerts sans critères d'exclusion liés  à l'âge ,les  personnes  isolées  et en difficulté seront accompagnées  dans  les différents  dispositifs  des  missions  du CCAS ".
La réalité est toute simple : l'ancien véhicule,  vieux de  15 ans,  n'en pouvait  plus; son entretien coûtait  trop cher  et il avait, avec  l'âge, perdu  l'essentiel de son confort.
C'est un peu comme sous  la dernière  municipalité; le  tracteur  et sa tonne  étaient arrivés  à bout de souffle,  il fallait  les remplacer compte tenu du nombre de pannes   pour ne  pas  dépenser  inutilement les deniers  publics.
L'ancienne  municipalité  l'a fait sans  flon-flon, c'est  le travail normal d'une  municipalité que d'entretenir  le matériel  municipal, de le changer  le  moment  venu et de continuer  les services  rendus.
Les élus Quinocéens ont décidé de baptiser  la nouvelle  navette  du nom d'un insecte  vire-voltant,  pourquoi  pas??? Puisque  la  communication prend le pas sur tout à Saint Quay.
Mais  où de nouveau  La Presse d'Armor ne fait pas complètement son boulot d'information , c'est quand  elle arrête la description  des tâches de  la navette le jeudi  hors de la commune  en signalant  seulement  son parcours  "à la  maison des solidarités  ".
Le détail de ces  sorties extra-muros  est que la navette conduit une dizaine de  personnes dans  le dénuement  à Étables  sur mer  pour recevoir  une aide alimentaire  auprès des Restos du coeur ou du Secours  populaire.
A Saint Quay Portrieux,  les  personnes  comptant sur  les associations caritatives pour s'alimenter  sont en nombre et  bien  au-delà de celles qui utilisent la navette "La  libellule ".
A Saint Quay Portrieux, les  personnes dans  la  "mistoufle " existent   et  avec une certaine noblesse  cachent leur  détresse.
La sociologie  de la commune  est composite; les  Quinocéens aisés   ne forment  pas  la  majorité de  la  population; aussi, pendant que des personnes ont recours  aux resto du coeur, il est déplaisant  de constater  que  des élus  ne peuvent pas mettre sous  le boisseau un instant  la  publicité de leurs voyages  outre atlantique.
On est  loin, pour  certains, de  l'exercice bénévole, gratuit  et humble de  la noble tâche qui consiste à  se mettre au service du  plus grand  nombre.


JOUNENT Michel.

lundi 25 janvier 2016

1 à 2 millions d'euros??? 26/01/2016

COMBIEN ONT COÛTÉ LES TRAVAUX 
d'aménagement du quartier du Casino???
photo prise  le  31 janvier  2014.
Quand en début 2011 apparaissent les  plans d'aménagement  du quartier  du Casino, ça tousse chez les Quinocéens.
L' idée dévastatrice de  faire disparaître le minigolf  a germé chez  le  maire de la  précédente mandature sans  beaucoup avoir  consulté   la  population .
Le 13 août 2011, une très importante  manifestation de plusieurs centaines de  personnes hostiles au projet (résidents, résidents secondaires  et touristes ) a parcouru la ville , du jamais vu dans notre gentille station balnéaire .
Le  résultat fut maigre; le maire campa sur sa  position, se  moqua éperdument  de  l'initiative   lancée  par l'association la LEQ, dirigée alors  par Monsieur  JF Villeneuve, et il prépara  le  lancement du   début des travaux pour le  printemps  2012.
Entre  temps,  la LEQ, nouvellement dirigée par Monsieur  Barbey-Chariou, s'adressa  sans succès au TA de Rennes   pour faire  annuler les  premiers travaux.
Une première partie du projet fut alors réalisée (du gerbot d'avoine  à la rue du commandant Malbert).
Le maire d'alors,  las d'être  constamment  mis en minorité  au sein  de ce conseil , trouva l'idée lumineuse   d'organiser une élection complémentaire.
Chacun sait qu'il perdît cette élection et  toute  légitimité à tenir  la direction de la  municipalité.
Au  lendemain de ce vote,  il dut décommander  les  bûcherons prévus  pour raser  l'espace boisé du minigolf; il dut aussi,  mort dans  l'âme,  revoir le  plan de circulation de cet aménagement  du quartier du Casino .
Il freina cependant  des quatre fers dans  l'avancement des travaux , le respect de l'intégrité du minigolf  voulu par la  majorité du Conseil Municipal n'empêchait pourtant pas de poursuivre les travaux de la seconde partie du projet.
L'aménagement du quartier du Casino  commencé en avril 2012 se terminât au début de  l'année  2014, un peu avant les élections  municipales, 22 mois de travaux  coupés par les grandes  vacances d'été et par les vacances scolaires .
22 mois, c'est long  et beaucoup de gène pour les riverains mais une fois terminé cet aménagement même s' il n'est pas parfait  a embelli le quartier du casino et la ville en général. 
Alors  pourquoi revenir sur cet épisode   qui a  précipité  la chute de  l'ancien maire???  Pour une raison très simple:
Je suis toujours en affaire judiciaire avec l'ancien maire et à la veille  de retourner devant la cour d'appel de Rennes; je trouvai intéressant de connaître pour mon dossier  le coût total de cet  investissement.
Etudes, réseaux des fluides, voirie,  éclairage  et  arrangements floraux (arbres,  plantes,  etc...  )
J'ai demandé  cette information à la  mairie , information  due  à chaque contribuable .
Nous sommes en  2016 , j'imagine que  toutes  les  factures de ces travaux sont parvenues  deux ans après la fin des travaux  à la comptabilité  municipale.
J'ai imaginé aussi que, vu  l'importance des travaux,  qu'il existait  une collecte des factures  concernant  cette réalisation et qu'une estimation des  plus  juste existait sur cet aménagement.
Je  me trompais; la nouvelle  municipalité  ne connaît  pas  le  montant de cette réalisation et ne  peut pas me  le transmettre
Par  contre, cette  municipalité   se  montrant très  magnanime  se  propose  de  mettre à ma disposition le volume  "important " des documents  liés à cet aménagement.
Voilà Quinocéens...  Si vous  voulez savoir combien ont coûté les travaux d'aménagement  du quartier  du Casino, il faudra que  j'épluche des quantités  de documents  pour ensuite  le faire savoir sur mon blog.
Je croyais que  j'étais au temps de  l'informatique  à Saint Quay Portrieux; manifestement, on est toujours au temps du boulier pour compter les dépenses communales .

JOUNENT Michel.

dimanche 24 janvier 2016

ça chauffe 24/01/2016

LA RN 12 et LA RN 164
dans les Côtes d'Armor ont subi ces derniers  jours de sérieuses dégradations. 
Les paysans  bretons sont en colère  et ils le disent  en barrant ces voies de circulation.
La filière  porcine connaît depuis des  mois une dégringolade  sévère , le  prix des carcasses s'effondre et de  nombreux éleveurs  s'inquiètent sur la  possibilité  d'exister encore sous  peu .
Le gouvernement est dépassé et n'apporte aucune réponse viable , le boycott de la Russie et la réponse du berger  à la bergère des russes plonge  le secteur  de  l'élevage  porcin  dans  un marasme sans nom.
65 000 tonnes de cochons  ne sont plus achetées annuellement par  les russes, ils se fournissent ailleurs  et rien n'est moins sûr  pour qu'un jour ils redeviennent les clients de la France  et par conséquent de la Bretagne,  principale  région française   de production  de cet animal où tout est bon.
La Bretagne  et son département des Côtes d'Armor étaient en flèche dans  la  production porcine; il existe  presque 1 300  éleveurs de porcs dans  le département  22.
Dans notre  canton de  Plouha, canton essentiellement rural, les éleveurs ne manquent pas dans  les communes  de Pléguien , Plourhan, Treveneuc , Lantic , Lannebert, Saint Gilles des bois, etc...
Depuis  mars 2015 et la réforme  réduisant le  nombre de cantons  tout en augmentant le nombre de conseillers, ,le canton de Plouha a deux élus de  l'opposition  gouvernementale; de  plus,  ils sont vice-Presidents du Conseil Départemental.                                                                       
Ces deux élus  qui font de la  politique  à plein temps, surtout le maire de Saint Quay Portrieux, sont bien silencieux  sur ce très grave problème; on  ne  lit rien d'eux dans  la  presse , on n'entend rien d'eux  sur  la télé régionale et aucune déclaration au niveau départemental.
Ont-ils, ces élus,  un avis sur le sujet qui conduit  à la disparition annoncée d'un grand  nombre d'éleveurs???
Quand  on  a de l'ambition pour sa ville , pour son nouveau canton et pour  sa nouvelle  intercommunalité  où, entre  parenthèse,  les  élevages de  porcs sont très nombreux, il serait intéressant que notre maire nous instruise  sur l'avenir, selon lui,  de cette filière  qui génère encore de nombreux emplois .

JOUNENT Michel.
NB: Hier dans  les Côtes d'Armor , la  presse audio  signale les suicides de 3 personnes du  monde paysan  dont  un frère et sa soeur.
Rumeur  ou vérité ??? heureusement rumeur ..

Commentaire d'Octave:
On pouvait espérer que les paysans bretons fassent l'objet de la mansuétude du gouvernement, pensez, avec un Le Foll à l'agriculture et à la pêche, porte parole du Gouvernement, un Le Drian à la Région et ministre chouchou du Président, sans parler de La Branchue de Morlaix....
C'est raté, les paysans de Bretagne (et d'ailleurs) après avoir constitué la chair à canon de la Grande Guerre sont les sacrifiés de la mondialisation et de l'Europe.
Commentaire d'Oldshnock:
Surpris que tu embrayes dans cette attitude qui encourage à ce qu'une profession (parmi bien d'autres, en France!) soit incapable depuis des années de se prendre en main.
Ce n'est quand même pas à l'Etat et à fortiori aux élus territoriaux de résoudre la crise du cochon: les producteurs "produisent" et ne s'occupent ni de la vente, ni de la qualité.
Et les coopératives dont ils sont les adhérents ne font pas mieux.
Les coûts salariaux et les charges? Comment font les éleveurs Hollandais et Danois dont le niveau de charges est largement équivalent?
Any comment?
Nb: que nous prépares-tu pour la grève des taxis demain, qui ont rejoint les paysans dans la violence de leurs manifestation?

vendredi 22 janvier 2016

bombinette à retardement 22/01/2016

NON ET NON...
Le blog de Michel  n'est pas  le  support médiatique  de  l'opposition au maire de Saint Quay Portrieux.
Un seul élu de cette  opposition vient régulièrement  proposer l'analyse de son dernier conseil municipal; il le fait en totale liberté et reste  maître de ses  propos.
En quelque sorte,  il apporte  une ouverture  à la vie  municipale.*
Une opposition atone, c'est tout le contraire de la démocratie.
Et la démocratie,  il n'est pas  inutile de le rappeler, est faite d'une  majorité et  d'une  ou plusieurs  minorités.
Dans  un interview récent  dans "La Presse d'Armor", un interview marqué  par la  partialité, le  maire de Saint Quay  ne peut pas  s'empêcher, en médecin qu'il reste, de proposer un diagnostic sur mon activité  de  blogueur en parlant d'un fonds de commerce, d'un syndrome d'existence.
QUÉSACO ???
Toujours dans cet interview à charge, j'apprends que  le maire  m'a "rappelé à l'ordre  maintes fois  pour des  informations  diffamatoires à son égard ",  c'est nouveau  et cela vient de sortir.
Quand  et où ces rappels  ont ils eu lieu???
Mon blog a t-il été plus loin dans la caricature , dans le blasphème, dans  le commentaire et dans l'outrance que l'on retrouve dans "Charlie-Hebdo", journal satirique aujourd'hui si cher et si souvent  cité par notre maire. 
J'ai reçu en tout et pour tout  deux mails de la part  de Monsieur  Simelière:
1.  alors qu'il n'était que candidat à la  mairie  le  16/01/2014, il me reprochait de le situer faussement  dans  la hiérarchie de  l'équipe  municipale dirigeant Saint Brieuc entre  2001 et 2008 et, surtout, il m'intimait l'ordre d'écrire correctement son patronyme; pour cela,  je devais éviter de mettre un accent grave sur l'avant dernier E de son nom... Depuis,  le maire a  appris que son nom s'écrivait bien  avec un accent grave, les  médias  ont toujours fait ainsi (avant, pendant et aujourd'hui)  sans recevoir  de reproche.
2. après le  vote à bulletins secrets  sur  l'affaire de  la nouvelle  intercommunalité, le  maire m'a rappelé qu'il avait laissé  à chaque  élu le droit de s'exprimer ... Dont acte.   
Je passe sur le sempiternel reproche que toutes critiques  de la gestion  municipale paraissant sur  mon blog nuiraient à l'image de la ville .
C'est un peu court et cela m'amène  à penser que  l'équipe  municipale est parfaite et ne souffre  d'aucune remarque, qu'aucun avis différent  sur  la  marche des affaires municipales ne  peut ainsi voir le jour.
C'est triste d'être dans  un monde parfait  et le  pire pour  moi  est  de ne pas m' en être rendu compte.
Enfin , monsieur  le maire  affirme "méchamment"  toujours dans La Presse d'Armor que des anciens élus n'ont visiblement pas compris qu'ils ont été battus aux dernières élections; en ce qui me concerne, je lui rappelle que je ne me suis pas  présenté à 72 ans  à ce suffrage. 
J'aime  ma commune  autant que  n'importe qui; depuis  1999, je la traverse, la visite dans  tous ses recoins et lis son histoire...  Je bous  de voir que  pour  reboucher  un trou dans  la chaussée , remettre en service  un lampadaire , s'opposer aux dégradations  volontaires du bien commun, imposer un stationnement raisonnable  aux  véhicules, veiller  à la  propreté  des rues , il faut du temps,  trop de temps.
Sur l'affaire  de  l'usurpation de mon identité , apparemment  monsieur le maire ne connaît pas  le "Plaider- Coupable " (la CRPC) facilité  proposée  aux prévenus  pour éviter d'engorger les tribunaux.
Les faits sont reconnus par le conseiller municipal; soit  il accepte  la  proposition pénale  du Procureur  de la République, soit il refuse  et l'affaire  passe au tribunal correctionnel.
Le délit est établi par la gendarmerie, c'est au prévenu de choisir le  moyen  de recevoir  la sanction et moi, quelque soit le chemin judiciaire choisi,  je reste  la victime  de cette usurpation d'identité.
Dans cette affaire, je retrouve  deux anciens correspondants de  "La  presse d'Armor " curieuse  singularité...

JOUNENT Michel essentiellement lanceur d'alerte face à un ou des élus grands cachottiers sur   leurs activités.

* le maire de St Quay  ne laisse  aucune  place à la  minorité  dans les  médias communaux.

mercredi 20 janvier 2016

au piquet ,l'usurpateur 20/01/2016

MALGRÉ SA FATUITÉ PERMANENTE,
le conseiller municipal, délégué  par une décision du maire aux relations publiques  et recevant chaque  mois une  indemnité d'environ 200 €,  est convoqué le  1er février  2016 au Tribunal  de Grande Instance  de Saint Brieuc pour entendre  les conséquences de son acte, celui d'avoir usurpé l'identité d'un Quinocéen .
Pas terrible pour celui qui revendiquait des  connaissances*  supérieures en informatique; il s'est fait prendre   comme  un vulgaire voleur de  pommes par la gendarmerie d'Etables ... Bravo la Gendarmerie Nationale! 
En France, la comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), également appelée « plaider coupable », permet au procureur de la République de proposer, directement et sans procès, une ou plusieurs peines à une personne qui reconnaît les faits qui lui sont reprochés. Si la personne conteste les faits ou la peine proposée, le procureur peut alors saisir le tribunal correctionnel.
Cette procédure a été créée par la loi du 9 mars 2004 portant adaptation de la justice aux évolutions de la criminalité, dite « Loi Perben II » et introduite aux articles 495-7 à 495-16 et 520-1 du Code de procédure pénale et doit, dans l'esprit du législateur, éviter la lourdeur d'un examen en audience lorsqu'une enquête n'est pas utile.
A la cérémonie des voeux de 2016, l'auditoire  a pu entendre de  la  part du Président du conseil départemental sa satisfaction  de constater  le retour à la sérénité dans les affaires de la commune, pour que cette situation retrouvée perdure;  il serait souhaitable que  le maire demande  au conseiller de tirer  toute les conséquences  de son acte répréhensible...
Autrement dit, son départ du conseil municipal, seul  moyen pour éviter des titres de  presse ravageurs.
Image issue d'un article pour la recherche "saint quay portrieux" (source : Ouest-France)Saint-Quay-Portrieux: l'élu a-t-il usurpé l'identité d'un administré?
Ouest-France: 12 janv 2013
Une  procédure judiciaire  a été lancée contre  un élu de Saint Quay...
Saint-Quay-Portrieux: l'élu  convoqué  au tribunal pour "usurpation"...
Le Télégramme -11 janvier 2016.

Et si maintenant je pouvais  indiquer un conseil  à suivre à ce blogueur à l'intellect compliqué, c'est celui  de modérer les  commentaires de son blog, en particulier  ceux  du schpountz  car,  là aussi,  la justice n'est pas faite pour les chiens.
Toute dernière question: le conseiller municipal à la délégation  responsable de cette usurpation d'identité  a t-il agi de son propre chef ???
JOUNENT Michel.

*le  2 juin 2015, l'usurpateur sur son blog donnait le  moyen de  "surfer anonymement  en toute légalité avec TOR" et il disait  alors "vous n'êtes plus tracés, identifiés ,  fichés ".
Erreur, la gendarmerie d'Etables sur mer  a démontré le contraire .
La redaction de ce courrier est inéxacte , ma  plainte était bien du 7 avril 2015 contre X, elle  n'était pas  nominale  .
La plainte rédigée à la Gendarmerie  l'atteste.  

Une journee particuliere ment triste 20/01/2016

                        
"LA GRANDE FAUCHEUSE"
ne connaît pas de répit en ce début d'année 2016 dans sa funeste activité.
La musique , la littérature , le théâtre   et le cinéma  partout elle fauche avec entrain.
Ce matin, elle a mis la  main sur  l'épaule de  l'un des  plus grands du cinéma italien.
Ettoré Scola , maître d'un cinéma engagé ,  maestro du cinéma  des illusions perdues,  metteur en scène  d'un cinéma rassemblant de magnifiques acteurs. 
JOUNENT Michel.

                       

lundi 18 janvier 2016

the fool 18/01/2016

UNE HISTOIRE DE FADA.

Dans  un  de  mes articles, en date  du 7 janvier  2016 "Sortie de route", je m'insurgeais de nouveau du titre  du  blog du conseiller municipal indemnisé Denis Roques.
Reprendre  à son compte le nom de la commune était parfaitement anormal  et affirmer que l'on était le blog   le  plus estimé des Quinocéens  était d'un ridicule ...
Je passe  sur  le comptage des visiteurs, c'était soit un trucage, soit l'installation d'un compteur très  fantaisiste.
Deux semaines  plus tard, le blog du conseiller  à l'ego hypertrophié  reprend  une appellation,   plus  modeste, celle de son  prénom en  langue bretonne ... Marrant pour  un marseillais .
Décidément  les  provençaux de ce blog  , néo et de souche,  subissent comme le compteur les effets désagréables  du soleil.
C'est bien connu,  il n'est pas  bon  de rester la tête  découverte quand darde  l'astre solaire , l'insolation et  les  insinuations  malhonnêtes ne sont jamais  bien  loin.


JOUNENT Michel, bloggueur essentiellement  local.

samedi 16 janvier 2016

il faut toujours écouter les Sages 16/01/2016

APRÈS LA SÉANCE DES VOEUX 
A LA POPULATION POUR 2016 
et les discours de plusieurs  invités de marque ce midi  au centre des congrès , il se confirme  que  l'argent se faisant rare, les arbitrages entre les différentes  promesses électorales seront sévères et nécessaires.
Sans vergogne, le Président du Conseil Départemental nous a informé  que le projet de déviation de la commune de Binic ( vieux  de quarante ans ) devra encore attendre.
Au niveau de la commune tout marche bien selon notre maire, les projets avancent correctement  mais  là encore des arbitrages s'imposeront  et feront loi pour réaliser  le programme  municipal promis.
Plus que jamais une des répliques  cultes du déjà regretté Michel Galabru  me saute aux oreilles , on devrait toujours écouter  les Sages avant de voter.

JOUNENT Michel.  

vendredi 15 janvier 2016

les frères ennemis 15/01/2016

LES BIDOCHONS 
sont de nouveau accoudés au comptoir d'un débit de boissons pour sortir leurs brèves. 
Leur duo est peu reluisant , ils ne peuvent pas se voir en peinture  et imaginent qu'en s'unissant  sur le  blog de celui qui a commis une délit récemment, ils arriveront  à me faire taire.
Ils perdent  leurs temps.
Voila  ce que disait Bruhat sur Picolet en mars  2015.
 "Votre haine du socialisme vous égare, Monsieur Picolet. J'essaye de rétablir certaines vérités,contre la désinformation scandaleuse de la droite qui rappelons-le s'estime propriétaire de ce pays. Quand on entend les insultes grossières de vos amis à l'égard d'une femme, Marisol Touraine, on ne s'étonne pas de vos prises de position véhémentes à mon égard. Je vous rassure, cela ne me gêne pas d'être votre exutoire si cela vous permet de vous défouler, surtout si on a la haine dans ses gênes.. Pour la droite, la gauche n'est qu'une usurpatrice destinée à faire avancer votre pays ( la France ) économiquement et socialement. Elle a de temps en temps des parenthèses qui permettent au grand parti de droite de faire le ménage dans ses rangs. ( Bigmalyon, Balkany, Guéant, Buisson, Sarkozy ? etc, etc...). Un peu de patience et de tolérance, Monsieur Picolet, les français ayant la mémoire très courte, vos amis de droite et d'extrême droite récupéreront peut-être bientôt leur bien. "Au profit sur ...etc à propos du mille-feuilles 14/03/2015.
Et là Picolet , clairvoyant comme jamais, répondait:
"M. Bruhat, ça suffit !! Ayez, au moins un peu d'honneur et de dignité (si vous connaissez ces valeurs) au lieu d'attaquer sans cesse, sans arguments, ceux qui peuvent avoir un avis différent du votre. Taisez-vous, et ce blog n'en sera que plus intéressant !! "sur pour le second tour 25/03/2015
Je  n'ai pas  publié les commentaires de ces  deux boute-en-train  résolument hostiles sur le plan   politique et surtout sourds et aveugles  sur beaucoup trop de  sujets...
Il faut bien qu'un modérateur  modère sinon c'est la foire d'empoigne.
C'est d'ailleurs la raison qui m'a conduit à arrêter la  publication des duettistes.  
Les  pseudos sur mon blog,  je connais  leur identité, je les  publie.
Les anonymes, dès l'ouverture de mon blog il y a  près de six ans,  j'ai fait le choix de les ignorer.
Je n'ai jamais reçu de plainte en diffamation sur les contenus de mon blog hormis celle  de l'ancien maire  pour être l'éditeur d'un article que je n'avais pas rédigé .
Sur l'affaire actuelle  qui empoisonne  mon existence, il n'est pas  nécessaire d'être diplômé en droit  pour savoir qu'un :
"Un délit est le non-respect d'une règle de loi, qui expose son auteur à une peine d'emprisonnement (il s'agit sinon d'une contravention), peine qui ne peut pas dépasser 10 ans (il s'agit sinon d'un crime). La peine de prison n'est pas obligatoirement prononcée, et un délit peut être sanctionné par une amende, un stage de citoyenneté, une peine de travail d'intérêt général"
Le réglement  judiciaire avance  favorablement  pour moi, j'ai été contacté cet après midi par les services du procureur  de la République de Saint Brieuc.

Et pour les duettistes , le  schpountz et l'ex résident secondaire, je les renvoie à entendre un   proverbe  arabe.
"On ne  jette  de pierres  qu'à l'arbre  chargé de fruits" 

JOUNENT Michel qui attend aussi des duettistes  qu'ils construisent  leurs blogs.
Commentaire d'Octave:
N'est-il pas curieux de constater que ceux là même qui annonçaient la fin du « Blog de Michel » et son abandon de la part des lecteurs n'ont de cesse de le commenter et de se lamenter d'avoir été privés de sa tribune ?
Citons parmi eux ces duettistes qui tels les célèbres clowns Footit et Chocolat commencent par échanger de sonores paires de gifles pour poursuivre par des « nunucheries » du genre « je ne puis que vous donner raison... » par ci et « je vous rejoins tout à fait sur ce point... » par là. Qui a dit UMPS ? Encore un milicien sans doute.
Mais mon préféré sans nul doute est le « fada », celui que parmi les santons provençaux (bien sûr) on appelle « le ravi de la crèche ». Vous savez, celui qui voit plein de miliciens et de vichystes roder dans Saint-Quay !

On dit même que, en prévision du « grand soir », il tiendrait toute prête sa tondeuse, pour s'occuper de la chevelure de quelques collaboratrices...(Tiens, à propos comme Arletty)

des trous , des gros trous , encore des trous 15/01/2016

INFORMATION MUNICIPALE  DÉFICIENTE.
Sur les travaux en ville ,  ils étaient annoncés  en avance sur le blog municipal dans le cadre d'un agenda, c'était bien normal .
Sur les travaux conduisant au renforcement  du réseau haute tension entre  les transformateurs de la place Barat et de l'avenue de la Comtesse,  on découvre les travaux une fois commencés .
En ce début d'après midi du 15 janvier, en consultant le site municipal, je constate que l'on parle du calendrier  de ces travaux et pour  ce faire,  il est  publié une carte  où n'apparaît pas  l'avenue de la Comtesse mais la rue de la comtesse ... surprenant!!!
Avenue  ou rue  de la comtesse, telle est ma  question ??? Parce que cela change tout au niveau de la gène et des déviations  pour les automobilistes.

En attendant, plus aucune  nouvelle  pour la reprise des travaux sur  le boulevard du Littoral et le début enfin  des travaux promis sur la  place du Centre.
JOUNENT Michel . 
NB: quelques minutes après la parution de  mon article , l'information municipale a modifié  la carte présentée et  même annoncé la reprise des travaux arrêtés .
Ah , si  je  n'étais pas  là et dire  que certains affirment que l'on ne me  lit pas. 

jeudi 14 janvier 2016

à l'halluciné 14/01/2016

SANS  ILLUSION,
un billet à l'adresse  de celui qui fait une fixation sur  l'usage  des  pseudos.
Un rappel bien dérisoire  pour  essayer de convaincre le banlieusard  de Plassans dit " le Schpountz " .
Encore faut-il avoir quelque chose entre les oreilles, chez ce supporter  de la "Gôche caviar " les neurones  semblent en voie d'extinction.
Autrement dit  mon propos basé sur trois exemples  magnifiques de  l'usage de  pseudonymes  a peu de chance de le convaincre.
Un âne  ne gagnera  jamais "Le prix d'Amérique"  

  • Hubert Beuve-Méry , le fondateur du journal "Le Monde" écrivait  chaque  jour un éditorial  le  plus souvent contre le Général De Gaulle  sous le pseudonyme "Sirius ", cela était peu connu et n'empêchait pas le journal d'être  pris très au sérieux
  • Boris Vian, l'écrivain, le poète, le parolier  et chanteur  a publié sous         le pseudonyme Vernon Sullivan le roman "J'irai cracher sur vos     tombes "...énorme succès de  librairie  et du film  tiré du bouquin.
  • Romain Gary diplomate  et romancier   français , l'auteur en 1945 d"Education européenne" a écrit ce sublime livre déjà sous un pseudo, natif de  Lituanie son patronyme  était alors Roman Kacew, il obtient  le  prix Goncourt en  1956 pour "Les racines du Ciel ", à partir  de  1970 il écrit plusieurs  livres  sous un autre pseudo  Emile Ajar et en  1975 il obtient pour la seconde fois  le  prix Goncourt pour "la vie devant soi".
L'usage de pseudonymes  est courant dans tous les arts n'en  déplaise  à l'inquisiteur  méridional; décidemment,  un bourgeois,  plus il devient  vieux , plus il devient ...   Chantait Jacques Brel.


JOUNENT Michel.

mercredi 13 janvier 2016

histoire d'une kaïra Quinocéenne 13/0/2016



LA FIÈVRE MONTE DE NOUVEAU 
A SAINT QUAY PORTRIEUX.
En témoigne  aujourd'hui la parution dans le quotidien Ouest-France des démêlés avec la justice du Conseiller Municipal, délégué aux relations publiques .
Cette parution fait suite aux deux articles déjà parus dans  le Télégramme les jours précédents.  

Une procédure judiciaire a été lancée contre un élu de Saint-Quay-Portrieux (Côtes-d'Armor) délégué à la communication. Sur le web, il se serait fait passer pour un Quinocéen.

Denis Saint-Pierre-Roques, conseiller municipal délégué aux relations publiques, à Saint-Quay-Portrieux (Côtes-d'Armor), est prochainement convoqué devant le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc pour une composition pénale dans le cadre d'une affaire d'usurpation d'identité. Le parquet envisage une amende de 500 €.
Cette affaire a démarré par la plainte d'un habitant de la commune, le blogueur Michel Jounent. Celui-ci a été contacté par une dame lui demandant d'arrêter de la harceler sur un site internet de rencontre. Or, il ne s'est jamais inscrit sur ce site. L'auteur de cette usurpation aurait récupéré une photo de la victime sur un autre réseau social. Les gendarmes d'Étables-sur-Mer ont identifié l'élu en charge des relations publiques.

À Saint-Quay, la blogosphère fait polémique

Denis Saint-Pierre-Roques, lui-même auteur d'un blog, avait déjà été entendu en début de semaine dernière pour avoir publié, sur son site, des contenus sur le djihadisme, dont « la lecture pouvait être mal interprétée », confie un gendarme. L'élu a retiré les publications ambiguës. Aucune procédure n'a été engagée.
À Saint-Quay-Portrieux, la blogosphère a déjà fait les titres de la chronique judiciaire à plusieurs reprises. Début décembre, la Cour de cassation s'est même prononcée dans une affaire de diffamation opposant l'ancien maire Dominique Blanc au blogueur quinocéen Michel Jounent.
Beaucoup de Quinocéens attendent une décision "chevaleresque" de la  part du conseiller  municipal en proie à la justice: sa démission  du Conseil Municipal. 
Attendre encore  sera préjudiciable  à la bonne marche  de l'équipe municipale et à sa réputation.
JOUNENT Michel.

Commentaire d'Octave:
Pour employer une expression à la mode, disons que c'est proprement hallucinant ! Tout homme d'honneur en pareil cas, se démettrait de ses fonctions tant électives que déléguées ou du moins s'en mettrait en congés en attendant que lumière soit faite sur ces faits qui lui sont reprochés. Mais c'est sans doute beaucoup demander à quelqu'un qui, dans son blog publie, entre autres, les propos haineux d'un étranger à la vie de la commune qui croit y voir roder une « milice »....
Là je ne dirai plus « hallucinant » mais « halluciné »

mardi 12 janvier 2016

usurpation d'identité 12/01/2016



LE FOURBE EST DANS LA NASSE...
Nouvelle et mauvaise  publicité pour notre commune, la lecture  du Télégramme de ce  jour est  alarmante  et  montre de la part d'un conseiller municipal  de la  majorité de bien curieuses manières .
Ce conseiller-délégué pourra t'il...  peut-il encore rester longtemps au Conseil Municipal ???

JOUNENT Michel.

Le Télégramme de Brest du 12 janvier  2016.


Commentaire de Forest Jean Michel:
Sur le blog "concurrent", les contributeurs au site de Michel Jounent et Michel Jounent lui-même reçoivent de doux noms d'oiseau : "crétin" , "fourbe", "pétainiste", "stalinien" et j'en passe, on suggère même parfois que nous sommes idiots, alors que nous ne faisons qu'exercer le simple droit de ne pas être toujours d'accord avec l'opinion générale.
Ce qui arrive en ce moment est encore la preuve qu'à St Quay-Portrieux, il vaut mieux être d'accord avec "les ceusses" qui ont pignon sur rue, sinon on s'expose à de bien tristes tracasseries.
Pour quand le changement ? 
Commentaire de Pauline Carton:
La loi ne permet pas qu' un maire puisse exiger la démission d'1 conseiller municipal, le maire précédent l'avait appris à ses dépens puisqu'il avait été débouté lors d'une procédure de "démission d'office" contre un de ses opposants, il appartient à l'élu, et à lui seul, de décider de rester ou pas au sein du conseil municipal.
En revanche, lorsqu'un maire accorde une délégation, c'est " sous sa surveillance et sa responsabilité" ( article 2122-18 ), il doit mesurer la portée et les conséquences des propos tenus par son conseiller délégué, la délégation "relations publiques" est elle concernée de près ou de loin avec la ou les procédures en cours? 2 articles de presse ayant traité ce dossier, cette affaire est devenue publique, le maire devra clairement exprimer sa position: Maintenir ou pas sa confiance à l'élu concerné.
Rester muet c'est approuver, ne dit on pas: "Qui ne dit mot, consent" ?

Bien à vous,