Pages

mardi 30 juin 2015

en panne 30/06/2015


L'INFORMATION MUNICIPALE... 
À LA PEINE...


Le site municipal  passe sous silence  la réunion du Conseil Municipal du vendredi  3 juillet 2015 à 18h30.
Dans  la foulée , il ne  publie pas  l'ordre du jour de  l'assemblée  municipale .
Depuis un certain temps,  deux changements sont intervenus au sein du conseil ; ils n'apparaissent toujours pas sur le site .
A plusieurs reprises,  j'ai reçu l'assurance que cette  nouvelle  municipalité  ferait paraître deux ou plusieurs  périodiques imprimés par an   sur l'activité municipale.... Toujours rien à l'horizon...
Autour de  la  présence de  la flottille des voiliers du regretté Eric Tabarly ,on ne se bouscule pas sur le site de la ville pour en faire  une  large publicité .
Il se peut que le responsable  de l'information municipale ait de bonnes raisons d'être absent  mais alors, que fait le conseiller délégué  aux relations  publiques (hyper crack en informatique ) pour le suppléer???
Il préfère, pour les 200 € qu'il reçoit chaque  mois, nous  parler de  l'infâme Maréchal condamné à mort en 1945 pour  intelligence avec  l'ennemi ou bien nous organiser  un concours sur le  triomphe du béton au bord de la Méditerranée  après avoir dit "pis que pendre" du bâtiment "Richet " sur le front de mer de Saint Quay Portrieux .
L'information , c'est primordial  pour savoir ce que font nos élus et la tenue de  leurs  promesses; sa réalisation peut et doit se faire par plusieurs personnes,  cela éviterait des blancs dans la durée .


JOUNENT Michel. 

lundi 29 juin 2015

ils sont de retour ...29/06/2015

Une nouvelle  inauguration en  perspective ,
CELLE DES  NOUVEAUX LOCATAIRES SUR LA ZA 
DE KERTUGAL.
Depuis quelques  jours, sans autorisation  et avec en prime  l'usage gratuit de  l'eau et de  l'électricité, des gens du voyage se sont installés sur les espaces viabilisés de la Zone Artisanale .
Ils sont nombreux!!! 50...60 attelages de caravanes!!!
La ZA est sous la responsabilité de la Communauté de Communes.
Que fait notre  maire pour s'opposer à cette  installation sauvage  ??? 
Lui même... n'est-il pas  Vice président de cette Collectivité  territoriale avec pour responsabilité particulière "l'économie et le tourisme"?  
Cette ZA est réalisée  sur le territoire de la Commune de Saint Quay Portrieux; notre maire est, par la  Loi, le représentant de  l'Etat ; à ce titre, il est officier de  police judiciaire; qu-a t-il fait pour s'opposer  à cette  présence sauvage???
Plainte à la gendarmerie, rencontre avec les représentants des gens du voyage, connaissance de  la durée du séjour ???
A l'évidence, ce rassemblement de gens du voyage  n'est pas une bonne  publicité pour trouver de nouveaux accédants à cette ZA de Kertugal.
Camping-cars au Portrieux  et gens du voyage  à Kertugal,  c'est aussi du boulot de terrain  que d'être maire  à Saint Quay.

JOUNENT Michel .

le comique troupier 29/06/2015




LE TOURLOUROU 
DE LA BLOGOSPHÈRE QUINOCÉENNE 
est pris la main dans  le sac de la désinformation .
Auto proclamé webmaster du blog le plus estimé des Quinocéens, partout où il passe, il attrape le "melon ".
Il  n'est pas marseillais pour rien.
Le 21 mai 2015 à 11h56, le conseiller municipal  Saint-Pierre-Roques Denis, Délégué *aux relations publiques,  annonçait doctement au sujet de  l'Histoire de la commune que la  plaque portant les noms des  maires successifs  à la direction communale depuis la Révolution...
" a été  complétée et elle sera posée le mois prochain au cours d'une cérémonie à l'Hôtel de ville"  (je connais la date, mais je laisse la  primeur de l'information au service communication  de la  mairie  et à la presse locale ).

Le  mois de juin se termine et pas la  moindre cérémonie  à l'horizon.
Le maire T Simelière  n'apprécie pas du tout   G Lambotte; c'est son droit  et je  pense que la  plaque sur laquelle sont gravés les  noms des  maires risque de rester encore  pour longtemps dans  un placard à balais.
Je rappelle  que cette plaque est le fruit du travail de l'adjoint de l'époque Bertrand Burlot; il a eu, à la veille des élections  municipales de 2008, carte blanche  pour  la réaliser.
Tout le reste  n'est que bassesse et n' a pas grand chose  à voir avec l'Histoire de la commune.

JOUNENT Michel.

*Délégué indemnisé 200 € par mois , pour quel travail envers  les Quinocéens???     

dimanche 28 juin 2015

office de tourisme ??? 28/06/2015

Du côté de l'Office de Tourisme à la veille de la saison estivale,
C'EST LE TEMPS DES INCERTITUDES
avec le départ prochain de son directeur, deux ans à peine après son arrivée.
Le  prochain conseil Municipal du vendredi 3 juillet devrait... ou devra nous en dire  plus sur le  pourquoi  de ce départ.
En attendant, j'ai pu comprendre  que  l'annexe de l'OT, ouverte chaque  été dans  l'ancien Hôtel de ville,  ne le sera  pas .
D'un peu partout, à Saint Quay,  j'entends que  le temps des économies  a sonné  pour notre commune , ce qui se  passe à l'office en est-il l'expression ???
A moins que ce qui se passe  à l'office soit la  volonté de la nouvelle équipe municipale de ne travailler maintenant qu'avec des  personnes dont elle aura réalisé le recrutement .
Vendredi, nous  connaîtrons peut-être  la vérité sur cette situation et aussi peut-être le devenir des  3 offices* de tourisme sur l'intercommunalité  du Sudgoélo .
Le directeur en place  de l'OT était recruté  sous un CDD de 3 ans; il était en fonction  depuis  2 ans et ne connaissait pas  précisément son avenir à Saint Quay .
Le directeur précédent est resté une douzaine d'années en fonction .

JOUNENT Michel.

NB: 3 offices avec des statuts différents: Binic; Etables-Plourhan-Lantic et Saint Quay Portrieux-Tréveneuc.    

vendredi 26 juin 2015

zone bleue 26/06/2015

ÉTENDRE LA ZONE BLEUE 

dans  le quartier du casino est une excellente chose.
Encore  faut-il que  l'arrêté qui en fixe  l'usage soit respecté.
Une heure et demi de stationnement gratuit suffit largement pour acheter son journal , son pain , ses  cigarettes et faire ses emplettes chez le boucher, à la supérette  et  plus si besoin.
Mais sans surveillance et sans distribution de  contraventions aux contrevenants, les habitudes  prises, le rejet de faire quelques dizaines de  mètres  à pied   feront que  cette initiative restera  lettre  morte .
Les voitures  dites "ventouses" ont encore de  beaux jours devant elles si, rapidement après  une bonne information, la  police  municipale  ne sévit pas .
La circulation les jours de marché est particulièrement difficile voire  impossible rue de Dol si un effort particulier n'est pas réalisé  pour faire  respecter la signalisation dans cette voie; l'investissement de  panneaux réglementaires n'aura été que de  l'argent jeté par les fenêtres.                                                                                                                                                                         
Marcher, c'est bon pour la santé, surtout lorsque  l'on attrape  l'âge de  la retraite.
A propos de stationnement, un problème reste entier  à Saint Quay.... c'est celui des camping-cars.
J'en ai repéré qui prennent leur quartier d'été  sur la  parking du Port d'Armor; qu'attend la  municipalité pour installer une zone bleue à cet endroit???
La  municipalité peut aussi rappeler qu'il existe  un terrain de camping privé qui accueille  les camping-cars; elle  peut aussi installer  une aire de stationnement (provisoire) pour les camping caristes de passage sur le terrain où séjournent de temps en temps aux Prés-Mario, les gens du voyage. 

JOUNENT Michel .

 Camping caristes à 50 mètres de  l'usine de décorticage, dans  une ambiance bruyante, celle d'un tapis métallique conduisant les coquilles traitées  dans des containers   et celle encore  plus bruyante des goélands  venant au ravitaillement .
Actuellement avec ces  premières grosses chaleurs, cela sent extrêmement mauvais .
Faut-t-il avoir "du goût et le sens de  la liberté" pour s'installer au pied d'une  usine de décorticage  de  produits  marins???
C'est vrai que  pour économiser  le prix de  l'eau et s'exempter de  la taxe de séjour, des autocaristes  sont prèts à se fermer  le nez , les oreilles et les yeux.
Commentaire d'Indigné 22410:
Salut Michel, en réaction à ton article sur le stationnement:
"Tu as tout à fait raison Michel .  Depuis le temps que ce problème perdure, il devrait être traité.
Ou pour le moins avoir fait l'objet de débats. Il n'en est rien !!!
Idem pour les nuisances nocturnes de l'Etrier; Stand-by!
Nos chers (au sens pécuniaire du terme) élus préfèrent pondre de nouveaux logos pitoyables que personne ne demandait ."

mercredi 24 juin 2015

ni queue, ni tête 24/06/2015

ADRESSE AUX ÉLUS:

Le nouveau logo de la ville ne cesse de minterpeller.
Jessaie bien de me dire que ce nest pas si grave que cela
Que tout ça na pas beaucoup dimportance.
Et puis le voilà de nouveau qui simpose 

Le S, un serpent
Le Q, le P deux suppositoires
Le Q, le P deux comprimés
Le Q, le P deux dragées
LX comme lX de linconnu mathématique ?
LX de polytechnique ?
LX  des films pornographiques ?
 Mais où sont les oiseaux, les plages, la mer, les beaux voiliers
La coquille St Jacques, Les Iles, les poissons argentés,
Pommeau, cidre, crêpes, galettes et crustacés
Les ailes du moulin
Celles des futures éoliennes
Le port à échouage
Le port en eau profonde
Les rêves ultramarins
Envolés; Jentends le ricanement des mouettes et goélands

PS : Je propose un concours de poésie sur St Quay Portrieux à rédiger  sous la forme des ballades de François Villon avec un acrostiche à l’envoi  : ( SQPX

FOREST Jean Michel

Précision de Jean Michel Forest:
Excusez, c'est encore moi ... L'intérêt des anciens logos était qu'ils replaçaient St Quay-Portrieux dans quelque chose de plus grand, géographiquement, administrativement et économiquement ; or celui-là est nombriliste, centré sur le seul nom de la ville.

lundi 22 juin 2015

écrits et chuchotements de mouches 22/06/2015



De grâce, Dominique  Blanc aurait pu et dû nous épargner ce roman de gare.
PAS TERRIBLE, HIER, EN GESTION COMMUNALE, 
il nous navre en se faisant passer,
Demain, pour  un écrivain.
On pardonnerait volontiers à Mr Blanc son désir d'écrivain - c'est une vanité très courante chez l'intellectuel parisien, qu'il soit de gauche ou de droite - si le produit de ce désir ne lui servait pas à afficher dans le style onctueux d'une enfilade de rédactions de premier de la classe son hautain mépris pour le peuple, l'école laïque, et finalement tous ceux qui ne baignent pas  dans la vérité qu'il semble être le seul à détenir.
Il y a, selon lui, deux peuples : le vrai, celui qui mange du saucisson dans le compartiment des trains et le faux, l'embrigadé par les bolcheviks, toujours, sans doute, le couteau entre les dents, et les syndicalistes forcenés. 
Le salariat est méprisable, - je rappelle, pour mémoire, qu'il est la condition de la plupart d'entre nous -, seule est grande une activité qui s'apparente à une mission.
Les concierges d'immeuble, qui ne peuvent être que portugaises, sont ridicules ( Mr Blanc n'a pas du lire "L'Elégance du Hérisson" ) .
Pour l'enseignement public, on est déjà à peu près fixé sur ce que pense l'auteur à son propos quand on lit  la quatrième de couverture : " C'est le temps ( le temps de la jeunesse d'Augustin ) de l'éducation stricte et de l'expression dogmatique de la foi qui côtoient un enseignement public influencé par un marxisme triomphant ". 
A l'intérieur du bouquin, quelques méchants coups de pattes : "Les journées d'hiver passées au lycée paraissaient interminables. Dans les salles de classes surchauffées sous des lumières lugubres, le combat contre l'ennui était démesuré." ; ou cet autre : " il  ( Augustin) passa beaucoup de temps à creuser l'idée qu'il convenait de faire quelque chose de grand. Il avait pensé à l'enseignement. 
Mais l'éducation nationale pouvait-elle être sauvée ?"
Et évidemment dans tout le chapitre intitulé "Enseignement" où on nous présente les enseignants de l'école publique comme des "Otages de parti pris évidents". Monsieur Blanc a oublié où il a appris à lire, écrire et compter, à moins que son école primaire ait été celle des Jésuites ou autres ordres religieux.
Quant à la vision de l'humanité selon "Claire Augustin Dominique Blanc", je pense qu'elle est contenue dans le chapitre "Songe". 
Nous sommes des brebis qui nous blessons en recherchant " l'herbe rare des sommets" mais : "La brebis tombe dans les bras du berger en croix, et se laisse envelopper dans un manteau ample de soie rouge que l'humidité de la brume n'a pas refroidie. La brebis est régénérée par la caresse de la soie sur le corps blessé au sang purifié." Chacun appréciera les images et la parabole.
Je n'oublie pas non plus qu'on nous refait le coup de "L'Immaculée Conception", chapitre " Semence" et que le bon docteur décédé et père d'Augustin se fait "chapitrer" par le Bon Dieu lui-même pour ses expériences faites de son vivant avec le pharmacien sur la création in vitro ( chapitre "Demeure" ).
Sans doute pour "Augustin Dominique" une manière de réprouver les recherches génétiques actuelles.
Bref, tout cela tient plus du délire que d'un chef d'œuvre littéraire, un délire que Mr Blanc aurait mieux fait de laisser sur le divan d'un psychanalyste ou chez son confesseur.
A ce propos, certains lecteurs ont remarqué le thème récurrent des mouches dans les pages de Mr Blanc.
Par curiosité, je suis allé voir l'article "mouche" dans le dictionnaire des symboles. 
Je vous en livre un petit extrait :
" Sans cesse bourdonnantes, tourbillonnantes, mordantes les mouches sont des êtres insupportables. Elles se multiplient sur la pourriture et la décomposition, colportent les pires germes de maladies et défient toute protection : elles symbolisent une incessante poursuite. 
C'est en ce sens qu'une ancienne divinité syrienne, Belzébuth, dont le nom signifierait étymologiquement le seigneur des mouches, est devenu le prince des démons.
D'autre part la mouche représente le pseudo homme d'action, agile, fébrile,inutile et revendicateur : c'est la mouche du coche dans la fable, qui réclame son salaire, après n'avoir fait qu'imiter les travailleurs."
D'aucuns verront, peut-être, dans les descriptions ci-dessus la figure cachée de "Claire Augustin".

FOREST Jean Michel.

PS: Pour se nettoyer de la pollution d'un tel livre, je conseille d'aller relire Bernanos, un vrai bol d'air, une jouvence, une résurrection.

Commentaire d'Indigné 22 410 sur le "nanar" de D. Blanc "Entre hier et demain "
"Merci à Monsieur Forest de nous donner envie de ne pas lire ce livre que nous n'avions, déjà, pas envie d'acheter !
Mais quel en est donc le titre, au fait ? Il n'a pas osé "La Gloire de mon Maire" quand même !!!

dimanche 21 juin 2015

la course aux responsabilités 21/06/2015







SOIF DE RESPONSABILITÉS...


Le 2 juin 2015, dans un article au titre "Omniprésence  et Omnipotence " je soulignais  la conquête rapide aux responsabilités électives de notre  maire.
Communales, Intercommunales , Départementales et Nationale dans  le cadre de son  appartenance à l'UDI.
Trois semaines  à peine se sont écoulées que déjà, à l'échelon départemental, il devient en plus, provisoirement, trésorier d'une  organisation  " dite souple" en formation.
Organisation qui regroupe le Modem, l'UDI et des personnes sans appartenance politique.
Le Président provisoire de ce rassemblement est le maire de Saint Brieuc, B Joncour.
Hier pour les Départementales, l'UDI et les républicains faisaient liste commune; trois  mois plus tard, B Joncour (Modem), récupère  les centristes UDI; cela  promet pour les Régionales de décembre  2015.
Cela  promet aussi  au niveau de la gestion du Département et, surtout, cela doit interroger le Président du département, A Cadec, sur la solidité de l'alliance "union du centre et de la droite républicaine".
J'ai déjà souligné que  les journées ne durent que  24 heures , que  la déviation de Binic n'est point là et, si notre maire continue  à exercer  la chirurgie  à Saint Brieuc, cela va le contraindre à une vie professionnelle et personnelle...  infernale .
A une époque où l'on blâme le cumul des  mandats, il serait grand temps que cette nouvelle "le non cumul " lui parvienne!!!


JOUNENT Michel.       

vendredi 19 juin 2015

Napoléon ,on en parle toujours 19/06/2015

NAPOLÉON 1er.
ADMIRATION ET DÉTESTATION.
Après la défaite française  à Waterloo contre  l'Europe coalisée, c'est le retour des Bourbons et l'effacement radical de tous les  acquis de  la Révolution.
La Restauration, c'est le retour vengeur  des  immigrés et des  privilégiés au sang bleu , ils feront alors entendre le  poids de  leurs privilèges perdus et retrouvés grâce aux monarchies européennes et cela  jusqu'à  la chute de Charles X.
Despote éclairé certainement, mégalomane avéré sans aucun doute, batailleur forcené surestimant sa personne et sous estimant ses adversaires à l'évidence , 200 ans après son départ définitif en exil,  il continue à faire partie de la vie des français au quotidien  par de multiples aspects. 
C'est là tout le paradoxe de ce personnage  hors du commun mort  à 51 ans. 


En 1857, il restait 405 000 personnes ayant combattu dans les rangs de l'armée Napoléonienne, Napoléon III les honora en les décorant  de la Médaille de Sainte Hélène.
Un de  mes  lointains aïeux, JOUNENT Jean, né en Ardèche à Ribes en 1792, resta  4 ans sous les drapeaux  de  l'armée impériale, incorporé dans  le  35 ème de ligne, il y servit comme sergent.
Il  reçut cette décoration  sous le second empire.  

JOUNENT Michel, Grognard par ADN. 

hier Waterloo, demain la Grèce 19/06/2015

Ah! Waterloo!« morne, morne plaine »
LEurope daujourdhui se remémore avec faste de cette défaite française.
Enfin devaient se dire les vainqueurs dhier, on est venu à bout de ces « emmerdeurs de Français », ceux-là qui se sont libérés dune tutelle millénaire, celle du droit divin, pour la remplacer par une autre autorité celle qui par le vote vient de la nation
Je sais, seule lidée était lancée, la réalisation a été plus longue
Il nempêche, un Kant, un Hegel, un Goethe, un Beethoven ont senti que plus rien ne serait comme avant en ce XIXème siècle naissant
Hier donc quelques dirigeants européens fêtaient Waterloo alors que se dessine une autre défaite, une défaite de lEurope, qui si elle arrive va semer une belle panique
Les Grecs, sils le font, nauront certainement pas tort de se libérer du joug du FMI et de la BCE
Il est intolérable que seuls les plus pauvres, car eux nont pas la possibilité de planquer leurs sous, doivent rembourser des banques qui senrichissent grassement des prêts consentis en échange defforts qui mènent à la faillite dune économie
Oui, les Grecs sont en droit de dire Non, on ne joue plus avec Mme Lagarde, Mme Merkel, Mr Draghi
Et si cela sème une grosse panique et bien comme aurait dit  Schoendoerffer :
 « On va bien rigoler »

FOREST Jean-Michel .

jeudi 18 juin 2015

les bobos sont entrés à Saint Quay 18/06/2015

DEUX HÔTELS DE VILLE. DEUX PORTS.
DEUX CIMETIÈRES. 
DEUX MONUMENTS AUX MORTS. 
DEUX CHAPELLES. 
DEUX FOIS, DEUX VOIES SUR UNE PARTIE DE LA D 764.

et maintenant pour  populariser  la commune.... 2 LOGOS!!!
 celui de  l'office de tourisme .(février  2014 ) 
et celui très "branchouille" de  la municipalité actuelle.


Les 5 premières descriptions ne sont pas simples  à réduire et ce n'est sans doute  pas  nécessaire de chercher  des solutions  à cet état de richesse  pour  une  petite commune comme la nôtre.
Sur la présence de deux ports gérés chacun de  leur  côté,  il est grand temps de faire des économies en mettant en place une gestion commune à ces deux identités.
Sur les deux  monuments aux morts, la guerre de  14/18 n'a  plus de survivants et elle a cette particularité de voir à Saint Quay Portrieux les noms de ses victimes apposés sur  un mur de  l'église ; sur  le monument des guerres 39/45 et suivantes , lui aussi  parce que  le temps  passe,  il y a  de  moins en  moins  de  personne présente le jour des commémorations.
Ce  monument est en mauvais état et sans attendre la rénovation du quai de  la République, il est grand temps de construire à proximité de  l'Hôtel de ville un monument  consacrant le souvenir de toutes  les victimes des guerres menées par la France.
Les anciens  combattants sont favorables  à cette réalisation.
Sur la partie en deux voies de la D 764 à la hauteur du moulin Saint Michel , partie extrêmement dangereuse  pour les  piétons, maintenant que  la commune a un représentant  au Conseil Départemental qui, de  plus, est aussi vice président dudit Conseil, la réduction à une voie  de cette départementale devrait être une  possibilité facile à réaliser.
Tout comme la réalisation du croisement sécurisé menant aux Prés-Mario, il existe sur  les étagères de la direction technique  municipale deux projets pour ce carrefour approuvés par la direction départementale: un rond -point et un tourne  à gauche.
Toujours avec un Vice  Président au Conseil Départemental  les choses devraient se décanter pour voir enfin la sécurisation de ce carrefour jugé si dangereux par nombre de  personnes.
Quant aux deux logos, le nouveau,  celui de la commune, et le  presque nouveau, celui de  l'office de tourisme,  je reste  pantois.
Le  premier est insipide et sans âme  en oubliant  la  mer, la terre, les  oiseaux  marins et la voile alors que  celui de  l'office  rappelle  à bon escient que St Quay est la capitale de la coquille Saint Jacques.
Le nouveau logo de la ville est si peu original  qu'il peut trouver un autre emploi,  à quelques lettres  près, pour  la ville de Saint Quay Perros.
Deux logos aussi éloignés pour donner l'image de la ville  montrent bien que la  municipalité ne sait pas trop ce qu'elle veut.
La bobo attitude est dans nos  murs et avec l'argent du contribuable, on en est qu'au début.

JOUNENT Michel.             

mardi 16 juin 2015

un logo ??? 16/06/2015

SANS CONCERTATION 
ET RÉGLÉ PAR UNE ÉQUIPE RESTREINTE,
les Quinocéens se retrouvent affublés d'un singulier  Logo.
Il n'est ni moche  ni beau, il est tarte!!! 
Ce qui saute aux yeux,  c'est sa  lecture en diagonale.
S x ,cela  fait penser à né sous X , je parle du logo.
P Q  cela sonne comme  l'abréviation du papier hygiénique et ce  n'est pas étonnant qu'un certain blogueur  ait incorporé dans ces deux lettres un oiseau -éboueur, autrement dit un goéland apeuré  attiré par l'odeur d'un PQ déjà usagé .
Cette création méritait  un large assentiment de  la  population, c'est raté.
Au niveau municipal , on pouvait organiser un concours en s'adressant aux  associations , aux enfants des  écoles (primaires et secondaires),  à des Quinocéens en mal de  jouer aux artistes.
La  municipalité a préféré s'adresser à une entreprise de Lannion pour un coût de  1 800 € ,"La raffinerie ".
Depuis  plusieurs années dans notre ville, une artiste  réalise  une  multitude d'affiches pour marquer des événements municipaux; elle  peint des vitrines au  moment des fêtes, elle  donne aussi  des cours de dessins, etc...
Elle aurait pu être la cheville  ouvrière de la création d'un nouveau Logo.
Le logo actuel méritait sans doute un rafraîchissement mais faire  disparaître la  mer , la terre,  un oiseau marin et la voile d'un bateau de  plaisance  sur le nouveau logo est une sacrée performance  quand  on se souvient que  l'on habite au bord de  mer et auprès d'un port; cela dépasse  l'entendement pour une station balnéaire et de tourisme.
Que reste -il de la déclaration  d'intention parue  page 2 du programme du maire ."Le nouveau contrat municipal  sera fondé  sur la concertation permanente, le respect des personnes  et des  idées, la  proximité et la disponibilité ".

JOUNENT Michel.

lundi 15 juin 2015

respect de l'usage des deniers publics 15/06/2015

RESPECT DU DROIT, 
RIGUEUR FINANCIÈRE  
ET AUTRES BILLEVESÉES ...

Dans  un contexte de fiscalité devenue insupportable, les français jugent sévèrement les dérives de  leur  premier Ministre (voyage  privé pour  15 000 € ) ou d'un haut fonctionnaire  (dépenses  personnelles pour   30 000 € de frais de  taxi ).
A Saint Quay Portrieux, l'affaire de la librairie du port aura coûté  35 000 € au contribuable  sans compter  les  loyers impayés, cela ne passe  pas  non plus.
Certes  il existe une certaine acceptation des institutions  pour dire que  la gabegie financière est  tolérable.
C'est la faute  à personne- Pas de sanction.
Saisi du dossier , le  contrôle de  la  légalité a estimé que  la théorie des  actes  détachables permettait de rendre  ineffectives les conséquences  de  l'arrêt du Tribunal Administratif de Rennes du  10/07/2014, qui annule  l'achat  par la commune  des murs d'un fonds de commerce en difficulté
Singulière conception de  la légalité  qui nie  l'autorité de  la chose  jugée et  méconnaît  la jurisprudence  du Conseil d'Etat.
Dans deux décisions  de  principe ( Société OPHYS , 21 février  2011- arrêt du  4 juillet 2012) le Conseil d'Etat a considéré  que seul un vice régularisable pouvait donner  lieu au maintien du contrat et qu'à défaut  de régularisation celui -ci devait  être considéré  comme résilié.
Dans  l'affaire de  la  librairie du port, le T A de Rennes a considéré  "qu'une telle  opération n'entre pas dans  le champ d'application de l'Article L 1511-3 du Code  Général des Collectivités Territoriales défini par le dernier alinéa de  l' Article L1511-2, qu'il y a  lieu pour ce  motif de  l'annuler ".
Si les  mots ont un sens, c'est " l'opération" dans sa globalité qui a été annulée et non pas un acte  prétendument "détachable".
Les choses sont claires, l'irrégularité est d'une  particulière gravité et ne  peut être régularisée, ce que personne  n'envisage de faire au demeurant.
"Le  principe de  maintien du contrat ne  peut être  appliqué car  l'annulation de  l'opération ne  peut être surmontée" selon les termes  mêmes du Conseil d'Etat.
Par ailleurs  l'intérêt général ne  peut être invoqué  dans cette affaire .
Il ne s'agit  que de défense d'intérêts économiques privés, comme  l'a rappelé  le T A de Rennes .
Dans ces conditions  et  conformément  à la jurisprudence du Conseil d'Etat, le contrat  doit
être résilié.
En application de  l'article 2 224 du Code Civil, le juge du contrat peut être saisi d'une action  dans  un délai  de  5 ans  afin d'en constater  la nullité.
Ajoutons  pour faire  bonne  mesure que  le contrat initial de vente est formellement  incorrect, l'ancien  maire agissant en tant que notaire a  omis de signer  l'acte .
Celui-ci  n'est donc pas  un acte authentique et cette irrégularité  affecte le bien-fondé de  l'acte de vente.
Cette affaire est exemplaire  d'une action citoyenne dont le bien fondé  a été reconnu  par la justice administrative.
La chose jugée  doit être respectée et le contribuable  ne doit pas être  lésé d'un seul centime d' €uro. 

ROCFORT Michel. 
extrait du jugement du TA de Rennes en date du  10/07/2014

NB: ce mercredi 17 juin 2015, Gérard Lambotte Maire de Saint Quay Portrieux (2001/2008) a rencontré à sa demande, le Secrétaire  Général de la Préfecture  des Côtes d'Armor.
Le sujet en discussion a tourné principalement autour de  la revente de la boutique du quai de  la République et de la théorie des actes détachables.
G.Lambotte lui a remis une copie de  l'expertise  publiée ci-dessus. 

vendredi 12 juin 2015

une girouette en ...or 12/06/2015




LE  MOULIN SAINT MICHEL 
retrouve sa girouette ...
Elle est très belle  et c'est l'assurance que  le meunier pourra dormir sur ses deux oreilles.
Fini pour  l'association et son dynamique Président de s'inquiéter  pour choisir l'orientation des ailes  pour  produire de la farine ou pour mettre le moulin au repos.


Photo d'Hélène Guegan               JOUNENT Michel.