Pages

samedi 27 octobre 2012

une chanson 27/10/2012


A LA VEILLE DU PROCHAIN
CONSEIL MUNICIPAL,


le maire multiplie les provocations, la vie démocratique de la municipalité est au point mort.
Viendra bien un jour, un soir, un moment  où enfin les grands principes présidant une démocratie faite par des gens respectueux du fait majoritaire, animeront la vie de notre commune .
En attendant cette belle espérance écoutons pour passer le temps une superbe chanson .
Dans ce monde de brutes où certains réfléchissent avec leurs pieds, peut être permettra -t'elle d' entrevoir qu'entre le blanc et le noir , il y a toutes les couleurs de l'arc en ciel.
                         

JOUNENT Michel,conseiller municipal de  la  majorité.

vendredi 26 octobre 2012

"Ailes marines" 26/10/2012

Le point sur la maintenance éolienne
par Georges Brezellec



J'ai participé,hier soir le 25 Octobre, à une réunion co-présidée par le Préfet des Côtes d'Armor, le Préfet maritime et le Président du conseil général, ces rencontres bi-trimestrielles permettent aux opérateurs, de faire le point avec les représentants des collectivités territoriales concernées, en présence des dirigeants de la CCI, les responsables des comités des pêches ainsi que les associations environnementales.
C'est au titre de la communauté de communes du Sud Goelo que je suis invité, mais comme le maire n'est jamais présent à ces réunions, je me dois aussi de représenter la ville, étant donné que les maires d'Erquy et de St Cast sont, quant à eux , bien présents.
Mon propos n'est pas de communiquer sur le champ lui même, ce serait bien trop long, d'autant qu'une commission de débat public se mettra en place au printemps pour une durée de 4 mois, et chacun pourra poser toutes les questions qu'il souhaite; je rappellerai simplement que le consortium retenu s'appelle "ailes marines" que le principal acteur est Iberdrola, l'équivalent espagnol de notre EDF; le champ éolien sera composé de 100 éoliennes de 5 MW, capables de fournir ,à pleine charge,les besoins en électricité de 750 000 personnes; il se situera à 25 km du sémaphore de St Quay,visible,  depuis notre côte, dans le prolongement du phare du "grand léjon" légèrement sur sa gauche..
Si la construction se fera exclusivement par la mer, l'entretien sera,ensuite, pris en charge par une équipe basée sur un des ports de notre département; l'enjeu économique est important puisqu'il s'agit de 140 emplois directs,sans compter les entreprises de maintenance qui ne manqueront pas de s'installer sur le territoire ou à proximité,dont il est difficile actuellement de mesurer l'impact,ainsi que la mise en place d'un "tourisme industriel" .
On me dit parfois, que ces emplois ne profiteront pas aux quinocéens qui n'ont pas forcément la formation adéquate, je rappelle que 140 emplois ça peut vouloir dire 140 familles, des enfants dans nos écoles,des consommateurs dans nos commerces et entreprises artisanales, et qu'il y aura automatiquement des répercussions sur l'activité économique.....et sur l'emploi
3 ports sont aujourd'hui candidats, que faut il faire pour être retenu ??
Tout d'abord répondre au cahier des charges exigé par les opérateurs,dont les points essentiels sont les suivants:
- un port accessible 24h/24 et 7j/7 avec une profondeur égale ou supérieure à 2,50m quelque soit le coefficient de marée
-un espace portuaire dédié exclusivement à la maintenance éolienne
- pas de conflit d'usage avec les autres utilisateurs du port (plaisance et pêche)
-la construction d'un ouvrage pour la partie administrative et un besoin d'espace de 2000m2 minimum
-Un quai d'une longueur de 100 mètres minimum,permettant le stationnement de 3 à 4 navires de 20 mètres
-la possibilité pour un hélicoptère de pouvoir se poser lorsque l'état de la mer ne permet pas l'utilisation des navires
-Un parking dédié au personnel
Pour des raisons d'efficacité et devant l'importance de l'enjeu, non seulement pour la commune mais aussi pour notre communauté de communes , nous avons décidé Monsieur Loic Raoult président de la CDC et du syndicat mixte du port d'Armor et moi, de constituer avec l'aide d'un petit groupe de personnes très impliquées dans les affaires maritimes et portuaires, un dossier solide que nous irons présenter aux décideurs; nos propositions répondront à l'ensemble du cahier des charges ,à savoir:
-Construction d'un quai d'une longueur comprise entre 100 et 150 mètres le long de l'enrochement EST du port de pêche,à partir du phare en allant vers la perche verte qui balise le rocher appelé "pierre au sel", ce rocher se trouvera dans l'emprise du quai
-Ce quai permettra la création d'un terre plein de 6000 m2 environ,taille largement suffisante pour y installer un petit batiment de plein-pied ainsi que les places de stationnement voulues
-Afin de créer cet espace,en accord avec les responsables de la pêche professionnelle,il est convenu de déplacer la ligne de ponton la plus proche et de rallonger les autres lignes d'une longueur équivalente,afin de ne pas les pénaliser
Aucune modification ne concernera l'accès terrestre au port, celui ci se fera dans les conditions habituelles
Si nous prévilégions une option avec un quai d'une taille plus importante que celle exigée, c'est pour anticiper le futur, et se positionner clairement pour les opérations suivantes: en effet ce projet est prévu pour une durée de 20 ans, qu'en sera t'il des besoins en 2040?et de possibles autres projets?
Si je me permets d'utiliser aujourd'hui "le blog de Michel" c'est parce qu'il est beaucoup lu, et j'espère que vous n'hésiterez pas à nous faire part de vos commentaires ou suggestions, qui peuvent être très utiles au moment ou nous allons bientôt transmettre notre dossier; le Président du conseil général nous a informé ce 25 octobre que le département exprimera son choix au cours de la première quinzaine de janvier 2013..
En espérant avoir une très bonne nouvelle pour débuter l'année!!

BREZELLEC Georges, adjoint au maire.

décés 26/10/2012





AVIS DE DÉCÉS.



Ce matin, 26 octobre 2012 est décédé  dans sa quatre vingt seizième année François Hery.
François Hery est devenu maire après le décès de Robert Richet, le 18 novembre 1977.
Il a exercé 3 mandats successifs en tant que maire de 1977 à 1995.
Il sera resté 42 années au service de la commune comme élu.
Durant ses mandats , on retiendra la construction du port en eau profonde, du groupe scolaire public des "Embruns", du collège "Camille Claudel" , du LEP de la Closerie et de la zone artisanale des "Islandais "

La date de ses obsèques est le  lundi 29 octobre 2012, 15 h 30 église de Saint Quay Portrieux.
 
JOUNENT Michel

jeudi 25 octobre 2012

intoxication 26/10/2012

Avances consenties au port.


Réponse à Dominique Blanc après son papier du 25 octobre sur son blog.


Le 9 octobre était organisée une réunion sur le sujet par M Brezellec pour la commission des affaires portuaires.
Étaient présents le vice président de la CCI Michel Lerat , un représentant du Conseil général , deux connaisseurs du dossier de la CCI et  M Louesdon DGS. 
16 élus présents dont  15 sur  17 de  la  majorité, à cette réunion ont parfaitement compris les tenants et aboutissants de cette affaire.
Le maire, absent de la commune à cette date( comme d'habitude...) a souhaité une seconde réunion le 16 octobre.
Rappel: à 2 jours du conseil municipal prévu normalement le 18 octobre comme annoncé.
Quel culot d'écrire que nous ne nous intéressons pas à ce dossier !!!
2 réunions sur le même sujet étaient de trop...
D'autant que nous avions prévenu MM Brémont et Raoult que nous ne serions pas présents le 16 et que ceux-ci avaient pris acte en répondant qu'ils ne pouvaient pas faire autrement mais qu'ils comprenaient...
D'autre part, à part M Oliver, aucun des conseillers proches du maire n'étaient présents.
Le sujet est-il pour eux de moindre importance ???
Mme Quéré ne doit s'intéresser qu'à la culture...
                                                                            Ou aux municipales de 2014 !!!
On notera que Mme Girardet était présente à la réunion du 9 et a du estimer qu'elle avait eu toutes les infos utiles...
Merci à elle de s'intéresser aux affaires portuaires, elle semble bien seule parmi les 5  fidèles du maire.
Monsieur le maire, arrêtez d'essayer de faire passer des vessies pour des lanternes auprès des Quinocéens qui ont compris votre jeu !!!
Faites votre travail et consentez que nous fassions le notre !


MARTIN Jacques, conseiller municipal de la MAJORITÉ ( eh oui...)

mercredi 24 octobre 2012

les bonimenteurs 25/10/2012




AH!!! LES BELLES ÂMES ...


A Saint Quay, on ne manque de rien et les donneurs de leçons pour remettre en route la municipalité se font entendre .
Tantôt "Mouche du coche", tantôt "chroniqueur" de la vie publique dans les tribunes libres parues dans "La presse d'Armor", ces commentateurs de la vie publique quinocéenne écrivent... une chose et son contraire.
Sur la mouche du coche, le malheureux Villeneuve, depuis qu'il s'est fait dérober son blog, traîne sa misère; il ne comprend pas, et c'est grave pour lui, que la première décision du conseil municipal au complet a été de s'opposer à la destruction du minigolf.
C'était pourtant bien le combat de M Villeneuve quand il faisait signer une pétition où qu'il faisait défiler les quinocéens contre cette destruction.
Et puis, il n'est pas interdit à M Villeneuve de lire ou de relire le courrier du Préfet qui indique au nom de la légalité que la délibération autorisant l'aménagement urbain du quartier du casino n'était pas décisionnel mais seulement préparatoire.
D'ailleurs, cela pose la question de la légalité du paiement des travaux déjà réalisés.
La cohabitation entre un maire ultra minoritaire et une majorité d'élus n'est pas prévu par les textes.
Toutes les supputations prévoyant un climat d'hostilité, de batailles rangées et peut-être de plus d'agressivité doublée d'incivisme reposent chez M Villeneuve sur l'espérance que cela aille toujours plus mal.
M Villeneuve, les ragots ne font pas une vérité et vous qui souhaitez la réaction des quinocéens devant le navrant spectacle du conseil municipal !!! commencez par faire preuve d' honnêteté intellectuelle en disant à votre tour qui est le seul responsable de cette situation municipale dégradée.
Quand à M Bergaud, il est bien temps pour lui de reconnaître qu'il n'a pas fait preuve d'une grande clairvoyance politique en menant une liste de soutien au maire à l'élection municipale complémentaire.
Aujourd'hui , le citoyen Bergaud découvre que c'est à la majorité de dix sept conseillers à qui il appartient "pour un temps" de prendre les décisions.
Il est dommage que le citoyen Bergaud ne communique pas sa vision sur l'attitude que devrait adopter son ami M Blanc après son appel à l'arbitrage des urnes.
Le citoyen Bergaud, après son échec personnel à l'élection du 9 septembre, est touché par la grâce.
Il voit maintenant plus loin que l'horizon en proposant deux attitudes possibles pour la suite des affaires municipales.
"La cohabitation dans le strict respect des règles démocratiques ou la démission du maire".
Voila comment se termine une amitié indéfectible, après tout ce qu'il avait mis à la disposition du citoyen Bergaud et de son association "Ciné St Ké ", il est bien mal remercié M Blanc.
En vérité , le citoyen Bergaud se projette déja sur les municipales 2014, comme l'a fait depuis lundi Mme Quéré.
On attend vivement dans ce climat d'hypocrisie absolue qui seront les prochains candidats aux prochaines élections municipales de 2014.....
M Villeneuve, le donneur de leçons, M Barbey le porte parole du schpountz aixois, Mme Salaun, l'utilisatrice forcenée du Tribunal Administratif de Rennes, Mme Bellard, le rempart protégeant les projets du maire.


JOUNENT Michel ,conseiller municipal de la majorité.

municipales 2014 ,24/10/2012




MUNICIPALES 2014 ???






Certains beaux esprits pourraient voir dans la démission de l'Adjointe à la Communication le signe d'une large ouverture d'esprit et d'un sens aigu de la démocratie
Que nenni ! il s'agit d'un repositionnement stratégique , d’un acte politique calculé, le premier geste d'une probable future candidate aux élections municipales 2014 sur Saint Quay-Portrieux
Nul doute en effet que - devant le naufrage inéluctable de l’actuelle municipalité - cette élue débordant d'ambition ne soit tentée de se refaire une virginité électorale en quittant précipitamment le navire en perdition
Nous , nous serons toujours là pour lui rappeler que ce n'est pas par une pichenette qu’elle pourra effacer sa part de responsabilité dans la gestion désastreuse de la commune et dans l’ échec calamiteux de son Leader minimo


MORICE Bernard ,conseiller municipal.

mardi 23 octobre 2012

vivement le 31 23/10/2012


LA DÉMOCRATIE NE SOUFFRE PAS DE CALCULS POLITICIENS.



Six semaines pour acter que la majorité a changé Mme Quéré, c'est bien faire la preuve que nous sommes en plein dans une opération politicienne.
Le maire pendant six semaines depuis l'élection partielle s'est ingénié à maintenir coûte que coûte son pouvoir sans partage sur la municipalité.
Dans les coulisses, au niveau de la préfecture et du conseiller général, s'exercent des pressions sur notre maire.
Et devant l'impossibilité de passer à la trappe la réorganisation de la municipalité, de nier qu'il faut choisir parmi le conseil municipal au complet de nouveaux adjoints dès le prochain conseil , madame Quéré, jouant la prudence, a pris les devants en démissionnant seulement de son poste d'adjointe à la culture.
Dans la presse, madame Quéré annonce la couleur, elle est déjà sur la ligne de départ pour les prochaines élections municipales.
Pour cela, elle met en avant sa jeunesse, son expérience, ses succès??? dans cette mandature et sa fidélité au maire puisqu'elle reste au conseil.
On ne pourra la taxer de quitter lâchement la liste "Autrement" en pleine tempête municipale, elle pense à tout Madame Quéré!!!
En attendant, le maire a de nouveau rapidement quitté notre commune dès la fin du Congrès départemental des sapeurs pompiers des Côtes d'Armor.
Pendant la quarante deuxième semaine de l'année 2012 , il est resté un peu plus de soixante heures intra-muros, cela faisait suite à ses 12 jours d'absence consécutive des semaines précédentes.
En ce début de semaine, il prépare avec son DGS par téléphone de Paris le conseil municipal du 31 octobre; c'est inquiétant pour la démocratie locale et surtout pour la suite qu'il veut donner à l'existence de la municipalité au complet.
Sans être sûr du pire, tout donne l'impression que le maire veut conduire la municipalité vers sa dissolution et sa mise sous tutelle.
La détermination du maire dans cette volonté d'aller dans le mur devient de plus en plus évidente et mortifère pour notre commune.
Si, par malheur, nous devions connaître la dissolution de la municipalité, la commune ne s'en relèverait pas et éventuellement sa mise sous tutelle rappellerait la triste époque où cela est arrivé pour notre commune, celle de l'occupation allemande entre 1940 et 1944.
A la veille du choix du lieu d'installation de la base de maintenance des éoliennes marines, notre commune est de plus en plus désarmée pour faire valoir ses atouts.
C'est consternant d'être le jouet pour l'avenir de notre commune d'une personne qui refuse obstinément le jeu démocratique d'une société civilisée.

JOUNENT Michel, conseiller municipal de la majorité. (17 sur 23)

avec panache 23/10/2012







AVEC PANACHE???
Ce n'est certes pas avec panache , mais reconnaissons-le avec du moins une certaine élégance , que l'adjointe à la Communication de la Mairie vient de jeter l'éponge , acceptant enfin la nécessaire mise en place d'une nouvelle équipe municipale.
Toutefois je ne souscris pas à son analyse sur ce qu'elle appelle les "dégats liés aux conflits municipaux"
En effet n'ont été bloqués , ou ne sont bloqués , que les dossiers dans lesquels le Maire s'était personnellement investi et pour lesquels il a fait preuve d'autisme , n'acceptant aucune suggestion , rejetant tout amendement , et finalement grippant les rouages de décision (poursuite des travaux sur Saint Quay notamment)
A contrario , quand notre grand leader a laissé les élus travailler , les dossiers avancent : c'est ainsi que l'appel d'offres pour la Réhabilitation de la Plage du Châtelet (curieusement écrit "Les Châtelets") vient de paraitre dans la presse locale
Monsieur le Maire permettez nous de travailler efficacement pour notre commune en laissant se mettre en place une équipe municipale dotée de réels pouvoirs
Sinon faites comme votre "fidèle conseillère"
Laissez la place à d'autres...


MORICE Bernard, conseiller municipal.

lundi 22 octobre 2012

S.O.S 22/10/2012

LE NAVIRE COMMANDÉ PAR LE MATELOT BLANC fait eau de toute part ...

La babordière, responsable de la culture, des sports et des lancers de chaussettes jette l'éponge.
Mme Quéré Isabelle , 5ème adjointe au maire, à remis hier, lundi, sa démission à M Blanc et au Préfet.
Elle tire à juste titre les conséquences de l'élection municipale complémentaire du 9 septembre 2012.
Elle reste cependant conseillère municipale.
A quand la même attitude responsable de Monsieur le maire pour le bien de la commune???


JOUNENT Michel , conseiller municipal de la majorité.

dimanche 21 octobre 2012

CM du 31 octobre 21/10/2012

Dans l'attente du prochain
CONSEIL MUNICIPAL...

Il faut être particulièrement "tordu" pour réunir le conseil la veille de la Toussaint.
Fête où les familles se retrouvent et se déplacent pour célébrer ceux qui sont  et ceux qui ne sont plus.
Déjà, décaler le conseil du 18 octobre au milieu des vacances scolaires fait la démonstration que M Blanc ne sait plus à quel saint se vouer pour gagner du temps.
Gagner du temps, tel est le credo de notre maire solitaire.
Solitaire, il l'était au Congrès départemental des sapeurs pompiers des Côtes d'Armor réunissant des centaines de pompiers  ce samedi 20 octobre  au Centre des congrès.
D'un côté le Préfet, le Président du Conseil Général, Loïc Raoult conseiller général du Sudgoélo , une multitude d'officiers et sous officiers commandant les effectifs de pompiers.
Et de l'autre un aréopage de maires et d'élus observant notre maire comme un "oiseau rare ".
C'est vrai que sa position de ne pas se soumettre à la majorité de son conseil fait jaser!!!
Il était bien seul notre maire, son carré de fidèles brillait par son absence .
On a bien vu au loin un Père Noël-photographe, mais le moral n'y était pas chez cet indéfectible soutien du maire.
La majorité du conseil a adressé au maire et copie au Préfet la demande express d'inscrire 5 points à l'ordre du jour du conseil municipal à venir.
-Injonction conforme à l'article 2121-9 du Code général des collectivités territoriales.-
Cette demande n'est pas négociable ,
elle est signée par les 17 élus formant la majorité.
.
ci- dessous la demande adressée au maire le 10/10/2012

cliquez sur  la  lettre  pour améliorer sa  lecture.
 
JOUNENT Michel, conseiller municipal de  la  majorité

au revoir 21/10/2012



Se soumettre ou se démettre



Il y a près d’un mois, le verdict des Quinocéens est tombé.
Net , sans appel , sans bavure.
Les Quinocéens ont dit haut et fort leur opinion sur la gestion de notre cité par M Blanc...
La démocratie a toujours raison. C’est ainsi !!!
Un homme seul ne l’a pas entendu ! Vous !!!
Comme le Maréchal de Mac Mahon votre seule réponse a été.
 « J’y suis, j’y reste ».
Enfin « j’y suis » de moins en moins … , car pendant les rares journées où vous êtes présent dans la Commune vous vous absentez des commissions, vous ne participez plus guère aux manifestations…., vous refusez de coopérer avec la nouvelle majorité issue des urnes , comme si la démocratie vous faisait peur.
Une sorte de  politique de la chaise vide mais de l’indemnité pleine !!!
Sans projet, sans équipe, sans majorité, sans vision pour St Quay-Portrieux , il ne vous reste plus que l’illusion du pouvoir et les « phalanges municipales » pour avoir encore l’impression de commander.
Cette parodie de pouvoir pourrait faire rire , mais on assiste en fait à la prise en otage de toute une ville et de son avenir par un homme seul , coupé des réalités.
« Monsieur le Maire ,face à votre déni de la démocratie locale nous vous répondons - comme Gambetta - qu’ il ne vous reste plus que le choix « de vous soumettre ou de vous démettre ».
Pour vous , pour Saint-Quay-Portrieux, choisissez la voie la plus honorable...Nous le méritons tous »


MORICE Bernard, conseiller  municipal.

foutriquet 20/10/2012

Aveugle et  malentendant!!!
N'ayant pas d'accès aux commentaires du « Livre blanc Quinocéen » nous sommes obligés de répondre par Blog interposé.
Merci à Mr Jounent.
Malo Jaouen à dit « comment voir la paille dans l'oeil de son prochain quand on a une poutre dans son propre oeil ».
La poutre est grosse, très grosse, tellement grosse qu'elle rend notre Maire aveugle et lui empêche tout discernement.
Ce foutriquet jusqu'au-boutiste agira sans tenir compte ni de la réalité, ni des conséquences.
Il n'en a rien à faire !!!
Il n'a aucune considération pour les Quinocéennes et Quinocéens.
Il met en danger la commune du fait de ses nombreuses absences et ses entraves aux fonctions d'élus et surtout parce qu'il a retiré des délégations aux adjoints et ne veut pas en donner aux nouveaux élus, élus démocratiquement.
Il n'a aucun respect pour la personne humaine, divulguer l'état financier d'un commerçant dépasse l'entendement.
Tous les élus ainsi que les agents de la fonction territoriale sont tenus au respect du droit de réserve.
Lui, n'en a cure, il bafoue cette obligation en parlant des arrêts maladie des agents, de plus c'est une atteinte à la vie privée.
Au risque de me répéter, il faut redire qu'il renvoie toujours tout sur le dos des autres alors que c'est toujours lui le responsable avec son proche collaborateur. Il n'a aucun honneur.
Il ferait bien de méditer la règle d'Or, « Ne faites pas aux autres ce que vous ne voudriez pas qu'on vous fasse »
S'il se sent diffamé, harcelé, insulté, pourquoi ne porte t' il pas plainte ???
Peut être que les élus en ont autant à son service.
Les Quinocéennes et Quinocéens en ont assez de le voir tout détruire et n'avoir aucun sens de l'intérêt général.
La seule solution c'est son départ avant qu'il ne soit trop tard pour la commune.
Il ne mesure pas la gravité de la situation et c'est à lui de prendre ses responsabilités.


Alain Proviste.

samedi 20 octobre 2012

conseil municipal 20/10/2012

Le prochain conseil municipal
se tiendra à moins d'un changement de dernière heure:


Le mercredi 31 octobre 2012 à 18h30.

A la salle du conseil de l'Hôtel de ville.
Les élus , la population attendent avec sérieux le contenu de l'ordre du jour et surtout la présence des points demandés par la majorité du conseil municipal.
Cette information , je la tiens du maire en personne.

JOUNENT Michel, conseiller municipal de la majorité.

vendredi 19 octobre 2012

ivresse du vide 19/10/2012

  



ON MARCHE SUR LA TÊTE !!!






Monsieur Blanc ose affirmer que la majorité du conseil municipal entrave la vie de la commune.
Il est urgent que notre petit monsieur réexamine les fondamentaux de la démocratie locale.
Le conseil municipal, complété par une élection faite à la demande du maire, n'est pas installé, les adjoints ne sont pas nommés pour remettre en marche la municipalité et les commissions municipales sont laissées à l'abandon.
Et le maire ose dire que 17 élus sur 23 entravent la vie municipale.
Les problèmes s'accumulent, des travaux sont arrêtés, des investissements lourds du côté de l'assainissement ne sont pas étudiés et l'examen du budget primitif 2013 est remis aux calendes grecques.
Le Département et la CCI demandent à la municipalité d'abandonner une avance de 2.5 millions d'euros et les élus ne savent toujours pas quand se tiendra la prochaine réunion du conseil municipal devant se prononcer sur cette situation particulièrement singulière.
Et Dominique Blanc ose claironner que deux élus le harcèlent sur le court couvert de tennis.
C'est sûr que l'on est en droit de se poser des questions et de lui poser la question s'il n'y a pas des choses plus urgentes à faire, que faire "le gugus" sur la terre battue.
Ce magistrat, soi disant le premier, se répand sur son blog en disant que "des méchants" le diffament et bien qu'il en fasse la preuve en traînant ses nombreux diffamateurs du conseil et d'ailleurs devant les tribunaux .
Dire qu'il passe peu de temps à Saint- Quay Portrieux est la réalité.
Dire qu'il s' absente de la commune sans avertir ses adjoints est une réalité consternante.
Dire qu'il a fait du DGS son factotum est aussi une réalité désespérante.
En faisant de cette personne salariée la clé de voûte de l'édifice municipal, il bafoue la démocratie représentative.
Ces trois exemples n'ont rien de diffamatoire et montrent bien que l'on marche sur la tête à Saint Quay Portrieux.
La dernière situation énoncée montre en quelle estime M Blanc tient  son conseil municipal et ses adjoints.
La situation politique de notre municipalité est d'une grande singularité et sans doute un cas exceptionnel pour le pays tout entier.
Un maire mis en minorité par son conseil municipal au cours de son mandat a toujours l' élégance ( de façade ou pas ) de remettre sa responsabilité dans les mains de ses colistiers .
A Saint Quay Portrieux, cela finira bien par arriver et le plus tôt sera le mieux!!!
Quant à ceux qui appellent le Préfet au secours pour qu'il astreigne le maire à remettre en marche le conseil municipal, il ne faut pas oublier que depuis 1982 avec la Loi Defferre sur la décentralisation:
"la suppression de la tutelle administrative a priori exercée par le Préfet, est remplacée par un contrôle de légalité a posteriori exercé par le tribunal administratif et la chambre régionale des comptes ".
A Saint- Quay, même si la municipalité ne fonctionne pas au mieux, elle fonctionne.
Au dernier conseil municipal, des délibérations ont été votées.
Pour que le Préfet intervienne, il faudrait des troubles à l'ordre public où le refus de voter le budget primitif 2013.
La situation est très préoccupante et je comprends l'exaspération des Quinocéens à 18 mois des élections générales.


JOUNENT Michel, conseiller municipal membre de la majorité des 17 élus sur 23.

jeudi 18 octobre 2012

insupportable 18/10/2012





Monsieur Dominique Blanc ...


Arrêtez vos manoeuvres de division de la majorité!!!
Cessez de retarder la remise en marche du conseil municipal!!!
Ecoutez les 17 élus qui depuis le 10 septembre vous demandent l'élection de 6 adjoints avec délégation de signature , de la remise en état des commissions municipales, de la désignation des représentants à la Communauté de commune et aux organismes extérieurs.
Il n'y pas d'autres voies pour ramener calme et sérénité dans notre  municipalité.
Les Quinocéens n'en peuvent plus de votre autoritarisme M le maire.
Inutile d'écrire une troisième lettre à Robert Allenou, ces réponses ne varieront pas.
Ci dessus le deuxième échange de courrier entre le maire et R.Allenou.
lettre signée avec  la griffe  du  maire, il était absent de  la ville.



JOUNENT Michel ,conseiller  municipal de  la  majorité.

PS: en cliquant sur  les  lettres , on obtient une  lecture  plus facile.

mercredi 17 octobre 2012

mauvaise foi 17/10/2012



JOLI COUP DE COM!!!



Notre maire a eu la bonté de mettre en ligne la réponse de notre ami Robert Allenou à sa lettre envoyée de manière particulièrement cavalière pour le convoquer.
Quelle belle opération de communication: "refus du dialogue"!!!
Je crois que M Blanc n'a pas compris que ce sont 17 élus qui souhaitent le rencontrer et pas l'un d'entre eux qui n'a aucune délégation particulière.
C'est le sens de la réponse de Robert.
Il n'y a pas d'opposition mais une majorité qui en a marre de ne pas pouvoir travailler pour le bien des Quinocéens.
Un seul homme et sa (petite) cohorte d'irréductibles bloquent tout pour ne pas perdre la face.
C'est trop tard, Monsieur Blanc!!!
Les Quinocéens ont découvert votre vraie nature.
Nous aussi (les 7 nouveaux élus) alors que nous souhaitions simplement travailler pour la collectivité en faisant fi de nos principales divergences.
Mais voilà, vous seul avez décidé qu'il en irait autrement.
Comptez sur nous pour tout faire afin de gagner ce combat. Personnellement, j'en ai mené des plus angoissants pour mon pays...
À quand le prochain conseil municipal pour enfin répondre à nos questions, inscrire à l'ordre du jour les points que nous souhaitons? M Blanc, n'oubliez pas que la loi est de notre côté et que tôt ou tard vous plierez.
Nous sommes déterminés à faire passer la démocratie et le choix des électeurs parce qu'ils et elles comptent sur nous.
Nous ne nous défausserons pas.

MARTIN Jacques , conseiller  municipal.

mardi 16 octobre 2012

bonnet d'âne 16/10/2012

Refus d'entendre  la voix de  la raison...

Mon propos est de mettre en garde les quinocéens, sur la situation actuelle du conseil municipal, et sur les conséquences graves qui pourraient en découler.
Le comportement du premier magistrat n'est pas concevable.
Qu'un maire soit absent ou à temps partiel, cela peut se comprendre, dans notre démocratie le cumul des mandats oblige certains d'entre eux à une gestion délicate de leur emploi du temps, d'autres ont des responsabilités professionnelles qui les occupent par ailleurs,mais TOUS font en sorte qu'il n'y ait pas de rupture au niveau des prises de décisions locales.
A Saint Quay, il n'en est pas question: le maire absent la vie municipale doit s'arrêter, aucun élu ne peut suppléer le maire quelques soient les circonstances !!!
C'est du jamais vu, on peut remonter le temps jusqu'au début du 20 ème siècle, tous les maires qui se sont succédés dans notre commune se sont appuyés sur leurs adjoints pendant leurs absences, à commencer par le plus célèbre d'entre eux:
Monsieur Delpierre vivait à Monaco et pourtant on ne peut pas nier le formidable développement qu'il a apporté à notre commune, mais cela s'est fait grâce à son équipe locale.
Prétendre vouloir tout régler seul est vaniteux et prétentieux.
Savez vous que dans notre municipalité, la seule personne qui peut remplacer (partiellement) le maire n'est pas un élu, mais le directeur général des services??? n'est ce pas la méthode d'un homme qui veut décider seul,qui agit comme si la commune lui appartenait, et qui se moque de l'avis des quinocéens en méprisant les conseillers qui viennent d'être élus??
Chacun connait mon implication dans le domaine maritime, je suis toujours en contact étroit avec la pêche professionnelle, celle ci est partie prenante dans le projet éolien, ce qui me permet d'être informé continuellement; notre port a un excellent dossier, sans aucun doute le meilleur, cependant je suis inquiet car nos concurrents ne manquent pas une occasion d'insister sur le non-fonctionnement d'un conseil municipal, par la faute d'un homme qui n'accepte pas que d'autres puissent s'investir pour l'avenir de leur commune...
Et celle-ci risque de le payer très cher si nous laissions échapper cette formidable opportunité.
Si le législateur a prévu pour une ville de la taille de Saint Quay,1 maire, 6 adjoints et 16 conseillers municipaux, c'est qu'il doit y avoir une bonne raison ,non???
En tous les cas sûrement pour éviter ce qui nous arrive aujourd'hui: la dérive d'un homme seul, qui refuse obstinément d'entendre la voix de la raison.

BREZELLEC Georges.

lundi 15 octobre 2012

coup de force 15/10/2012

Notre potentat local nous refait
"La fuite à Varennes"...


Depuis près de deux semaines , il n'est plus à Saint Quay Portrieux intra-muros.
De Paris avec son DGS au téléphone , il pourrit la situation de notre municipalité.
Après avoir demandé aux différents secteurs administratifs de la commune de préparer le conseil municipal du 18 octobre 2012, les élus ont constaté ce matin lundi 15 octobre qu'ils avaient travaillé pour rien.
Le conseil municipal prévu pour cette semaine est annulé et remis sine die.
Pourtant vendredi 12, le DGS nous affirmait encore que la convocation allait être envoyée par courrier  et confirmée par mail pour éviter une quelconque contestation du type mauvais fonctionnement de la poste.
Le maire n'a prévenu aucun de ses colistiers de la nature de son absence, il faut rappeler que de facto en cas d'absence du maire c'est sa première adjointe qui prend les rênes de la municipalité, or cette dernière est privée de toutes ses délégations....singulier comme situation!!!
Nous sommes dans le déni de démocratie à Saint Quay , un maire en exil d'un côté et un cadre administratif de l'autre qui se prend pour un maire bis.
Le maire ne sait plus à quel saint se vouer pour garder son poste, il faut dire aussi qu'il n'a pas été très "finaud" ces derniers temps.
Il pensait terminer son mandat "pépère" en organisant une élection complémentaire.
En fréquentant plus souvent la station balnéaire et en écoutant un peu plus la population, il aurait pu s'éviter ce camouflet électoral.
Depuis un moment les quinocéens ont compris que ce démagogue n'a plus sa place à la tête de la municipalité et ils lui ont fait savoir en portant dés le premier tour au conseil municipal les 7 candidats de la liste "POUR SAINT-QUAY -PORTRIEUX".
Grâce aux lois sur la décentralisation , les grands projets se règlent au plus loin dans un cadre régional, et c'est heureux.
Faire croire qu'à l'aide d'un carnet d'adresses bien rempli, on peut réaliser des prouesses à partir de Paris pour transformer le destin de la commune est une imposture.
Il y aura fatalement un prochain conseil municipal et fatalement Monsieur Blanc entendra ce qu'il ne veut toujours pas entendre...
On ne veut plus de vous à la tête de la municipalité
 au nom de la démocratie représentative.


JOUNENT Michel, conseiller municipal de la majorité.

samedi 13 octobre 2012

au fou 13/10/2012

Le comble de  la démocratie,
c'est de  permettre à la folie de s'exprimer  pleinement.


TOUT POUVOIR SANS CONTRÔLE REND FOU...
(Alain, philosophe français.  1868/1951)
A quelques jours du conseil municipal, les élus n'ont pas la moindre idée de son ordre du jour.
Et surtout, la majorité du conseil attend de savoir si plusieurs demandes* d'inscriptions à l'ordre du jour ont été bien prises en compte.
Ces demandes ont fait aussi l'objet d'un nouveau courrier au Préfet des Côtes d'Armor.
Des élus d'une commune bretonne , Saint Méen le grand semblent connaître avec leur maire les mêmes déboires que nous, la majorité du conseil municipal de Saint Quay Portrieux.
Cette ville de l'Ille et Vilaine qui a vu la naissance de Louison Bobet, l'immense champion cycliste, compte environ 4 000 habitants.
Ces deux villes assez similaires en importance ont des maires dont l'autorité est totalement remise en cause au 2/3 du mandat.
Comme chez nous, ces deux magistrats ont perdu pied dans l'exercice de leur responsabilité, l'ivresse du pouvoir leur a fait perdre une notion élémentaire: la gestion d'une collectivité locale est une réalisation collective.
Dans le département 35, le Préfet est intervenu pour exiger la prise en compte des demandes des élus et en particulier celle devant réviser le niveau des indemnités versées au maire.
Le brouillard qui entoure la préparation du conseil municipal du 18/10/2012 à Saint Quay n'a t-il pas son origine du côté de la Préfecture du 22 ???
Nous ne tarderons pas à le savoir à moins que Dominique Blanc, dans un sursaut insensé, trouve encore les moyens de pourrir la situation.
La démocratie municipale est mise à mal avec notre- encore- maire; pourtant, le principe en est simple: c'est le plus grand nombre qui décide de la marche à suivre pour diriger la collectivité.
Et comme déclarait l'ancien Ministre socialiste du gouvernement Rocard, André Laignel en 1981 à un opposant "vous avez juridiquement tort car vous êtes politiquement minoritaire".
Cet aphorisme s'applique bien à notre maire , inutile de vous raccrocher à votre élection pour la durée du mandat, M Blanc , la démocratie est une notion vivante qui s'appuie toujours sur la réalité des forces en présence.


JOUNENT Michel, conseiller municipal de la majorité.


* demande d'ajouts à l'ordre du jour de la convocation du CM
• réorganisation du conseil municipal, élection des adjoints.
• réexamen des indemnités du maire et des adjoints.
• reconstitution des différentes commissions et des représentants élus dans différentes instances.
• suppression du règlement intérieur.
• application des recommandations du Préfet sur l'aménagement urbain du quartier du Casino.

vendredi 12 octobre 2012

quand reviendra-tu 12/10/2012

UNE ABSENCE DÉSESPÉRANTE...


Bon nombre d'élus fredonne à l'adresse de Dominique Blanc, à quelques jours du prochain conseil municipal, en pastichant la magnifique chanteuse "Barbara".
Dis moi , quand reviendras -tu???
Dis moi, au moins le sais-tu ???
Que tout le temps qui passe.
Ne se rattrape guère.
Que tout le temps perdu.
Ne se rattrape plus.
Le maire a disparu depuis 9 jours, il snobe les élus quinocéens en leur imposant par son absence, une forme raffinée de mépris.
Seul mais ce n'est pas sûr, le DGS a encore quelques liens (téléphoniques) avec notre grand leader.
Il semble, avec quel ordre du jour ??? que le conseil municipal soit prévu pour le jeudi 18 octobre 2012.
Mais bien malin qui pourra dire qu'avec ce genre de préparation à distance du conseil que cela augure d'une quelconque amélioration de la vie de la municipalité.
La démocratie représentative a un fonctionnement simple, c'est la majorité des élus en l'occurrence pour notre ville au sein du conseil municipal qui après discussion décide de la marche à suivre pour servir au mieux les intérêts des quinocéens.
Tout le reste manque d'intérêt et de savoir pourquoi on en est arrivé là, relève de recherches que les historiens locaux feront le temps venu.
Monsieur Blanc , inutile de vous cacher, vous êtes le problème de notre municipalité et en démissionnant, vous en serez la solution.


JOUNENT Michel, conseiller municipal de la majorité