Pages

mercredi 22 février 2017

ego démesuré, 22 février 2017

LE THURIFÉRAIRE du "bon roi Henri IV"*, 
continue à faire parler de lui en présentant un bricolage électoral de dernière minute: style IV ème République; la réalisation d'une entente Macron-Bayrou  pour gagner  l'élection présidentielle 2017.
Quelle éthique ce palois !!! Quel ego ce Bayrou !!! Quelle soif  d'être au devant de la scène politique ce centriste du Modem ??? Quelle abnégation  ce turlupin .
  • en 2002, il avait  obtenu 6.84 % des voix.
  • en 2007, il avait  obtenu 18.57 % des voix
  • en 2012,il avait obtenu 9.13 % des voix  et appelé à voter pour F Hollande pour le second tour, avec les résultats que  l'on connaît.
Il est passé au fait  le Président de la République sortant...chez son coiffeur peut être???
Au train où va cette campagne, la porte est ouverte à la multiplication des candidatures et des combines  les  plus  improbables ...
Pourquoi pas demain la  candidature du schpountz de Beaurecueil, le fils caché de Tartarin   de la commune voisine!!!
De De Gaulle en 1965** au prochain... quelle dégringolade dans la qualité de celui qui  supervise et dirige la politique de la France.
A vrai dire les deux mandats du Président Mitterrand   ont donné le ton  de la dérive que l'on constate  aujourd'hui dans  les  propositions de candidature
Mitterrand qui commença son premier mandat par le honteux mensonge sur sa santé et aujourd'hui le candidat "ni droite , ni gauche"  candidat caché de Hollande qui manifestement ne connaît pas l'histoire de France.
La Vème République a vécu, faite pour la général De Gaulle elle faisait des parlements des chambres d'enregistrements  et la part belle au pouvoir personnel  du Président élu de République
De gauche ou de droite, les Présidents  ont tous entremêlé   leur vie personnelle  et les affaires de  l'Etat avec les deniers  publics.
  
JOUNENT Michel.

Henri IV , monarque  abjurant sa foi protestante pour pouvoir s'asseoir sur le trône du royaume de la très catholique France de l'époque.
**1965, première élection du Président au suffrage  universel

Commentaire de Gilles Picolet:
Bayrou espère trouver, enfin, un poste, lui qui a été rejeté par tous, et qui a réduit à néant un parti politique.
La dégringolade de notre République a commencé avec "le roi Giscard" qui allait jusqu'à mettre son emblème (usurpé) au fronton de l'Elysée lorsqu'il y était. Ses petits déjeuners avec les éboueurs et ses invitations chez les français pour manger des œufs brouillés n'y ont rien fait. Première erreur, la majorité à 18 ans, suivi d'une deuxième, le regroupement familiale.
Elle s'est accentuée avec "le grand Satan Mitterrand" qui nous a conduit tout droit dans le mur avec un programme commun irréaliste, et sa plus grande erreur le "Traité de Maastricht" qui a ouvert la voie a tous les vices de l'Europe actuelle.
Elle ne s'est pas améliorée avec "le facétieux Chirac" qui en tapant le cul des vaches n'en a pas moins supprimé le service national qui permettait aux jeunes français d'avoir un semblant d'éducation civique, une connaissance de la valeur "Patrie" et surtout un apprentissage de la vie en communauté. C'est une réforme de ce service national qu'il aurait fallu entreprendre, pas sa suppression.
Elle s'est poursuivi avec "le roquet Sarkozy" qui a dévalué la fonction présidentielle en utilisant un langage de charretier, mal compris par bon nombre de français. Quelles que fussent ses actions il n'en reste qu'un personnage arrogant.
Enfin, "le pantin Hollande" qui gesticule dans tous les sens sans aucune maîtrise des événements et qui a décrédibiliser la France au regard du Monde. Sans oublier les gigantesques frais de fonctionnement de l'Elysée pour ses maîtresses successives et son coiffeur. Faut-il rappeler que "le sage De Gaulle" payait tous ses frais personnels ?
A quand un véritable "Homme d'Etat" qui verra l'intérêt de la France avant son propre intérêt ou sa propre carrière ?
Certainement pas avec "les clowns" que l'on nous propose.
Juppé était, peut-être, l'un de ces derniers extra-terrestres.

lundi 20 février 2017

un humilié choisi au hasard, 20 février 2017

"EN MARCHE" d'un pied sur l'autre !!!
Macron le nouveau messie, dans l'un de ses discours a jugé  que les opposants au mariage homosexuel  avaient été humiliés durant le quinquennat de F Hollande.
On peut se poser la question  sur ce qu'il faisait à l'Elysée  comme secrétaire adjoint et ensuite comme ministre dont la nomination a été approuvée par le Président de la République ???
La démocratie, c'est cela à une voix près les parlementaires  écrivent  les lois  et le terme humilié est tout à fait superfétatoire.
A Saint Quay nous avons eu un maire "humilié" , il préférait vociférer à Paris  dans une des  manifs pour tous  plutôt que respecter la loi  de la République prévoyant le mariage entre des  personnes du même sexe.
Et ce sont deux adjoints  du dernier conseil municipal , moi même et Michel Rocfort  qui se sont a plusieurs reprises acquittés de cette tâche obligatoire en l'absence  organisée  de l'ex-maire .
L'ex-maire préférait "à ses dépens" nous traîner en correctionnel pour d'imaginaires écrits  diffamatoires.

JOUNENT Michel .   
 

dimanche 19 février 2017

sur la guerre d'Algérie,20 février 2017

Le télé*-évangéliste Macron a de nouveau frappé   en répandant  et fait savoir son ignorance sur la guerre  d'Algérie.
De 1954 à 1962 deux millions de conscrits ont débarqué sur le sol algérien, ce ne  fut  par joli joli, tout le monde en est d'accord.
Envoyé dans  un premier temps  par des gouvernements socialistes la guerre se termina sous la direction  du Général De Gaulle, pas de la  meilleure manière  mais  dans la cadre de la décolonisation généralisée dans le  monde et dans l'époque d'alors il n' y avait pas  beaucoup de solutions  miracles.
Sur la décolonisation en Afrique, il  fallut attendre Nelson Mandela en Afrique du sud pour trouver une solution viable réinstaurant une entente entre des  populations largement installées dans la confrontation  par le funeste apartheid .
La guerre d'Algérie, 55 ans  après les accords d'Evian est maintenant l'affaire des  historiens et pas des  bateleurs de foire.
Et pour ceux qui veulent se replonger dans cette  malheureuse histoire algérienne  où les cicatrices  ne sont pas encore refermées, qu'ils lisent ou relisent le dernier bouquin du prix Nobel de Littérature Albert Camus  "le premier homme "; cet immense  écrivain, né algérien, s'est fait le chantre  de la défense des pied-noirs en s'opposant en particulier à la caricature  du pied-noir  exploiteur.
Une nouvelle fois, un candidat aux présidentielles 2017, par la recherche de voix, fait dans  la démagogie et se prend de nouveau les  pieds dans le tapis par ses contradictions idéologiques  liées à sa formation d'ex-banquier d'affaires et de son ex-fonction de ministre d'un gouvernement socialiste  présidé par F Hollande.
  
JOUNENT Michel. 

* Macron, le candidat de BFM-TV. 

Commentaire de Picolet Gilles:
François Mitterrand et l'Algérie :
Le "Grand Satan" du Socialisme a été l'un des plus vifs partisans de la guerre en Algérie, comme le soulignent ces deux citations :
« La rébellion algérienne ne peut trouver qu'une forme terminale : 
la guerre. », 
« L'Algérie, c'est la France. »
De plus, en tant que Garde des Sceaux, il a donné son accord pour les nombreuses sentences de mort prononcées par les tribunaux d'Alger.
Sous son ministère, quarante-cinq militants algériens sont condamnés à mort de manière souvent expéditive.
En instituant la loi de mars 1956, qui donnait tous pouvoirs aux militaires en matière de justice sur le sol algérien, François Mitterrand a créé les conditions légales de la torture en Algérie.
Macron crache dans la soupe ou ne connait-il pas l'Histoire ?
Enfin, comment un homme politique français, qui brigue la plus haute fonction, peut-il critiquer la France depuis l'étranger.
Il devrait être frappé "d'indignité Nationale" !! 

samedi 18 février 2017

alerte, 18 février 2017

Ici et un peu partout en France se pose un  problème extrêmement compliqué à solutionner:
la désertification médicale.
Les médecins partant  en retraite  se font difficilement remplacer.
Les causes sont multiples; le numerus clausus   voulu par  l'ordre médical et les gouvernements successifs, les changements de mentalité  chez les nouveaux médecins spécialisés ou généralistes  entre autres, etc...
Notre département , les Côtes d'Armor,  fait parti  des départements le plus frappé par  ce non remplacement des  médecins partant à la retraite , département qui offre en plus  une  population de  plus en plus vieillissante .
Les  maires, bien sûr,  ne sont pas les responsables  de ce phénomène, mais beaucoup d'entre eux rivalisent  d'inventivité  pour se faire remarquer  afin d'attirer des remplaçants aux médecins retraités .
Ils passent des annonces dans  la presse régionale  ou dans des  journaux corporatifs , ils se font entendre à la télé et à la radio, ils affichent  à l'entrée de leur commune des  panneaux faisant  la pub pour la venue de  remplaçants intra-muros, certains même laissent entendre qu'ils sont prêts à les rémunérer sur les deniers de leur municipalité .
Des maires aussi parlent de construire des  maisons  médicales  afin de réduire les charges sociales et autres  afférentes à chaque  praticien  en regroupant plusieurs d'entre-eux sur  un même lieu.
La raréfaction des  médecins sur une commune a des effets mécaniques sur le bon fonctionnement des  pharmacies et  sur les laboratoires d'analyses .
Dans notre ville, le désert médical progresse , un départ non remplacé , un médecin âgé ayant largement dépassé l'âge de la retraite, un  médecin venu de l'est de  l'Europe   et un médecin* maintenant surchargé par la reprise d'une partie des patients du médecin non remplacé.
Devant la réalité  d'une population largement caractérisé par son âge avancé, il serait temps que la  municipalité et son maire , toujours médecin,  se retroussent les  manches pour faire  venir des nouveaux praticiens à Saint Quay Portrieux.
Maintenir un niveau acceptable de médecins  dans  la commune est la condition "sine qua non"  pour éviter qu'elle ne s'endorme et ne dépérisse définitivement .
*Medecin qui de  plus applique la réforme du tiers payant ; le patient n'avance pas le montant de la consultation  couverte par la sécurité sociale.  

JOUNENT Michel.




Carte établie en juin 2016

jeudi 16 février 2017

aux morts pour la France, 16 février 2017

DEMAIN ,
faisant suite aux travaux de restructuration du quai de la République, le monument aux morts sera déplacé dans la périphérie immédiate de  l'Hôtel de ville.
Le souvenir des morts pour la France de la guerre 14/18 et des guerres suivantes sera porté sur le même monument .
Au conseil municipal du 10 février 2017, Monsieur le maire  a porté à la connaissance des élus et des très rares auditeurs  que cette  construction  devrait s'intituler "le mémorial du souvenir  et de la paix".
Dans le style pompeux, c'est assez remarquable cette appellation .
15 candidats ont répondu à l'appel d'offres pour présenter un projet , 3 ont été retenus pour le choix final par une commission .
C'est important  pour les Quinocéens de voir fixé et gravé   pour toujours les noms des héros  morts pour la liberté de notre pays .
Une fois  la  présélection opérée pour choisir le dessin de ce monument, peut être aurait-t-il été intéressant et démocratique de demander l'avis de la population  en la consultant???
Avis bien sûr des Quinocéens inscrits sur les listes électorales par exemple!!!

JOUNENT Michel.  

mardi 14 février 2017

tout est à vendre, 14 février 2017

C'EST "JOUR DE FÊTE" seulement  pour les passants!!!

D'un côté des événements attirant la foule comme le food-truck, la fête de Samain et hier le salon "Vintage"... et de l'autre côté  une traversée de la ville montrant la désertification commerciale  qui continue, la réduction sensible de l'offre hôtelière   et surtout  la multiplication affichée  de l'immobilier en vente.
La vente des  biens renforce  hélas l'image d'une commune déclinante, elle devient avant tout non pas une ville dortoir  mais un ensemble territorial pour  résidents secondaires où ces derniers finissent par avoir une influence  grandissante dans le devenir de la ville .   
Sur l'axe qui traverse la ville (rue de la Victoire, et les boulevards Foch et général De Gaulle ) la fermeture de deux hôtels  et de plusieurs commerces montre le déclin  touristique  de Saint Quay.

C'est pareil pour la rue Clemenceau  et son hôtel du Commerce aux volets clos depuis  des années ainsi que ses commerces fermés ou vivotant.



Quant aux entrées de ville, celle venant de Saint Brieuc et celle venant de Plouha  n'offrent aux touristes de passage aucune tentation  pour visiter la commune. 
On peut dire sans se tromper,  beaucoup de bruit  pour les gens de passage avec l'organisation de spectacles et de  fêtes et la tristesse  relative au jour le jour   pour les habitants  intra-muros.
A ce déclin visible , il faut  aussi ajouter  la baisse inquiétante  de l'accueil médical  et la situation  difficile pour accueillir des enfants  à l'école  publique avec la suppression de deux demi postes d'enseignants .
Bon, il nous reste  le bord de mer, la vision du large  sans oublier  le bon air vivifiant  du Sudgoëlo et bientôt c'est promis-juré la réfection du sentier GR 34.
Une conclusion s'impose : sans  la tirelire que représente  le casino  notre commune tomberait bien bas.


JOUNENT Michel.

dimanche 12 février 2017

pour y voir plus clair, 12 février 2017

UN PEU DE CLAIRVOYANCE 
DE LA PART D'UN "IMMORTEL"
DANS UN MONDE 
OÙ LES AVEUGLES SONT ROIS...
surtout grâce à des  médias aux ordres des financiers. 

JOUNENT Michel.

samedi 11 février 2017

le candidat des médias, 11 février 2017

Pour réfléchir sur les présidentielles  20017:

extrait d'un article lu dans la presse internationale et reprise par le blog"Bellaciao".

Emmanuel Macron est-il 

le candidat de SFR Presse et Altice ???

Alors que les sondages donnent Emmanuel Macron comme l'un des favoris de l'élection présidentielle, des internautes s'interrogent sur les éventuelles connivences entre le candidat et certains médias, notamment ceux sous contrôle du groupe Altice.
Une photo circule sur les réseaux sociaux: 
le directeur de L'Express Christophe Barbier, en mars 2016, flanc contre flanc avec Emmanuel Macron et l'épouse  de ce dernier, Brigitte Trogneux. 
Tout sourire. Pourquoi les utilisateurs qui relaient cette photo y voient-ils plus que les habituelles mondanités du microcosme parisien ? Pourquoi l'alors ministre de l'Economie de François Hollande a-t-il tenu à honorer de sa présence le lancement d'une nouvelle formule de l'hebdomadaire ?
Quelques éléments de réponse, pris dans médias mainstream eux-mêmes, permettent de retracer les liens qui vont d'Emmanuel Macron à SFR Presse, groupe propriétaire, entre autres de Libération, L'Express et BFM TV. Si l'on ne se perd pas en chemin.
Eté 2016, Christophe Barbier choisit le camp BFM TV.
Commençons par Christophe Barbier, dont les internautes relèvent l'intimité avec Emmanuel Macron. 


Dès juillet 2016, Christophe Barbier ne cache plus son enthousiasme. 
Prenant pour tribune le magazine qu'il dirige, l'éditorialiste qualifie l'«aventure Emmanuel Macron» de «passionnante» :
«Cet homme était inconnu des Français en 2014. 
S'il est élu président de la République en 2017, ce sera un phénomène quasi révolutionnaire comme la France n'en a pas connu depuis le surgissement d'Adolphe Thiers en 1840 ou celui de Napoléon Bonaparte», affirme l'habitué des plateaux de télévision qui a misé sur une écharpe rouge en toutes circonstances comme stratégie de marketing.
PS: SFR presse comprend entr'autre les titres suivants Elle, Paris Match, le Figaro, Libération, le Parisien , l'Express, l'Expansion etc (65 titres )
Le groupe Altice, propriété du franco-israélien Patrick Drahi à mis la main sur SFR presse dans des curieuses conditions... (80 millions d'€ d'amende )

jeudi 9 février 2017

diable et bon dieu, 9 février 2017


DANGER SUR L'ÉCOLE PUBLIQUE???
La faiblesse du nombre d'enfants  inscrits en maternelle à  l'école des Embruns fait planer le risque sérieux de la fermeture d'une de ces classes pour la rentrée  2017.
Du côté de  l'inspection académique on ne connaît qu'une chose: la réalité du nombre d'élèves inscrits et  fréquentant  l'école.
Du côté de la municipalité, on fait savoir que demain ou après demain,  par la réalisation de constructions nouvelles et la venue  de jeunes couples,  les effectifs de  l'école publique seront de nouveau en hausse  à Saint Quay.
C'est bien  de la part de nos élus d'être optimistes et de faire  preuve de volontarisme; il n'empêche  que ces futurs Quinoceéns auront  la possibilité de choisir pour leurs enfants  de les inscrire à l'école publique  gratuite  ou  à l'école privée payante.
Quant on sait  l'engouement qui existe  pour le  privé  actuellement et  l'aide assurée par des  fonds  publics à l'école  privée, c'est pas gagné pour sauver perennement le nombre de classes dans le  public ( maternelle et élémentaire).
En somme le conflit entre  l'école  du diable  et  l'école du bon Dieu perdure  d'une  manière "soft" sur notre commune.

JOUNENT Michel. 
Commentaire de Vasselin Albert:
Depuis la loi Debré de 1959 la puissance publique finance l’école privée sous contrat d’association avec l’Etat.
C'est-à-dire paiement des salaires et des formations des enseignants sur le budget de l’Education nationale, paiement de l’ensemble des frais pédagogiques et de fonctionnement (entretien, électricité, mobilier…) par les collectivités territoriales pour les écoles élémentaires et collèges.
Cette loi s’applique non seulement aux écoles catholiques, majoritaires, mais à toutes les écoles confessionnelles.
Donc à Saint-Quay-Portrieux les contribuables juifs, athées, musulmans, bouddhistes ou autres payent pour nos écoles catholiques dites selon elles « libres » ,
A Saint-Quay-Portrieux on va au-delà de la loi puisque le conseil municipal a jusqu’ici choisi de financer en plus l’école maternelle privée.
Est-ce que le confort personnel de la « communauté catholique » justifie ce choix, au détriment d’une école publique réellement ouverte à tous ?
A voir sur le prochain budget de la commune.     

mercredi 8 février 2017

conseils municipaux sous caméra, 8 février 2017





EXCELLENTE INITIATIVE de la  part nos voisins immédiats, les deux communes fusionnées , il y a peu  d' Étables sur mer et Binic.
Cette  nouvelle entité territoriale a décidé de  retransmettre en direct  voire ensuite en différé les travaux de  son  nouveau  conseil municipal, par cette initiative  elle veut se rapprocher  de sa  population  en utilisant le  moyen moderne  qu'est l' Internet,
C'est une bonne chose  pour approfondir la démocratie locale.
C'est aussi une bonne chose  pour constater visuellement  l'activité des élus lors des débats de  l'assemblée  communale   et de voir aussi  les réactions des élus de la minorité.
A Saint  Quay sous la  précédente mandature, les conseils  municipaux ont été pendant un grand nombre de fois enregistrés  et diffusés quelques  jours  après la tenue  du conseil.
Personne  ne s'en plaignait bien au contraire, aujourd'hui    je suis  persuadé que  la diffusion par Internet   des conseils  municipaux serait la bienvenue.
Il est temps  pour notre commune d'entrer  dans le XXI siècle en développant ce système de communication  entre  la municipalité   et les Quinocéens.

JOUNENT Michel.