Pages

jeudi 28 mai 2015

regard sur le passé 28/05/2015

DU TEMPS DE LA PARUTION
RÉGULIÈRE D'UN BULLETIN MUNICIPAL
les  Quinocéens avaient loisir de découvrir  une  multitude d'informations.
Sur un support papier, le lecteur pouvait prendre son temps pour consulter la vie  municipale, les travaux réalisés, l'état civil  et puis il y avait toujours un article  qui évoquait l'histoire de la commune.
En 1980, la  parution était annuelle et fourmillait  d'informations plus intéressantes  les unes que les autres. 
Par exemple on pouvait lire sous la  plume d'un historien Quinocéen   que  le sort des femmes bretonnes  n'était guère enviable  en 1860.
Il  nous rapportait  les faits suivants sur la commune:

"Deux bâtiments anglais viennent des  îles Jersey  et Guernesey régulièrement deux fois par semaine au Portrieux et s'en retournent , tantôt chargés de pommes de terre, tantôt de boeufs gras provenant de Cornouaille.
On cite  des  mois pendant lesquels 800 de ces animaux  ont  été ainsi expédiés pour les îles anglaises.
Des Anglais  achètent  encore, en très grand nombre, des  moutons, des cochons gras, de la volaille de toute espèce, des oeufs , du beurre, etc...
Tout cela est parfait  pour le commerce, beaucoup d'argent entre  dans  les bourses  des grands  propriétaires  et même des grands fermiers, mais  le bas  peuple  en souffre....
Comment en effet pouvoir  payer, même en été  2 F et 2.40 F le kilo de beurre et ainsi du reste???
Ce qu'il y a de  vraiment déplorable c'est que beaucoup de filles bretonnes profitent  de ces bâtiments Anglais pour passer aux îles, où elles vivent pour la plupart, en qualité  de domestiques avec des appointements supérieurs à ceux  qu'elles  perçoivent en Bretagne, mais avec la presque certitude  de perdre  les moeurs...
D'après le témoignage des Anglais, eux mêmes, le  libertinage est si grand  dans  les îles et l'autre côté de la Manche, que presque  pas une fille du commun ne se marie sans être dans un état  tristement intéressant ...
Voici le nombre  des filles  passées aux îles  par la voie du Portrieux et appartenant  au Département des Côtes du Nord:
Embarquement  des années  1856, 1857, 1858 et 1859 jusqu'au mois de novembre: 1922 jeunes filles... débarquements 1784- Différence 136.
Le Portrieux  n'est pas la seule voie que les filles  de la Bretagne  choisissent pour passer aus îles anglaises; les bâtiments  à vapeur de Morlaix et de Saint Malo leur offrent le même avantage , et celle des départements du Finistère et d'Ille  et Vilaine en profitent.
Pour ce qui  regarde  les Côtes du Nord, les communes voisines de la  mer fournissent moins de filles à l'Angleterre  que celles de  l'intérieur.

Toujours sur bulletin municipal de l'année  1980  informant sur papier  les Quinocéens, on pouvait lire que  le sort  des jeunes femmes bretonnes  cherchant du travail n'était pas sans  problème.
Au lieu d'aller  vers les anglo-normandes elles se dirigeaient sur Paris, pour leur épargner  des difficultés de tout ordre  la municipalité de Saint Quay Portrieux publiait une information  sociale bien utile.

LE SERVICE SOCIAL BRETON.
30 rue du Cotentin-75015 PARIS- Tél. 320-93-90
**************************
Trop souvent des jeunes femmes , des jeunes filles  quittent notre région et arrivent à Paris, sans  logement , connaissent des difficultés matérielles et morales trop lourdes.
Afin de  leur venir en aide ,il existe  à Paris:
·  un centre d'accueil implanté : Gare Montparnasse où elles peuvent se renseigner.
·  un foyer  situé  à proximité  de la gare : 28, rue du Cotentin  qui fonctionne  comme centre d'hébergement  et foyer  des jeunes travailleurs.
*********************************  
Voila le temps passe , 35 ans depuis  1980, mais  les  problèmes et la mobilité pour trouver un emploi persistent ...elles sont vraiment très loin les trente glorieuses.

JOUNENT Michel.

mercredi 27 mai 2015

vive la peinture verte... 27/05/2015

ILS SONT FORTS CES RICAINS!!!

Il existe  une alternative  à la réalisation coûteuse d'une  pelouse synthétique  au stade Lallinec.
Elle nous vient des USA, et  plus  précisément de  l'Etat de CALIFORNIE.
Depuis quatre ans  sévit dans cet Etat une terrible sécheresse.
Cela a conduit le gouverneur de  l'Etat à prendre des  mesures  exceptionnelles  d'économie d'eau.
Fini alors  les tuyaux d'arrosage et, depuis, les  pelouses dépérissent  et jaunissent.
Or,  la couleur verte  fait partie du statut social des  propriétaires  de jardins aux USA et aussi... des managers du club de foot du Sudgoélo.
C'est d'ailleurs  l'objet de leur demande pour une pelouse en plastique de couleur verte pour les  footeux de Saint Quay.
Ces dirigeants  se  plaignent  de l'état de  la pelouse  en hiver en disant qu'elle est injouable et que c'est de la gadoue  et, dès que  les beaux jours reviennent, ils se  plaignent que l'herbe devienne  rare et jaunisse.
Faisons au niveau de la municipalité  comme en Californie; achetons une peinture spéciale faite d'eau et de pigments naturels et repeignons la pelouse du stade d'une  belle couleur verte.
En un clin d'oeil, la  pelouse ressuscitera et donnera du plaisir à voir.
Les spectateurs des matches et les équipes" visiteurs" en seront ravis et, en plus, cela jouera peut-être sur les résultats de notre équipe fanion???
Une fois que les peintres municipaux auront été formés pour repeindre les pelouses de Lallinec, ces  mêmes  peintres pourront s'attaquer, en changeant la couleur, à peindre la fameuse ligne bleue qui permet de suivre les éléments locaux formant  notre patrimoine.
A un moment où l'on relance  la  peinture artistique  à Saint Quay Portrieux , reprenons   l'idée aussi d'économiser l'eau en peignant en vert les jardins  privés et publics de  la commune.

JOUNENT Michel, adepte de l'idée  qu'il faut coloriser sans retenue une bonne partie de  la commune.

Commentaire d'Indigné 22 410:
"Il est certain que quand les dirigeants du Sud Goelo FC vont se rendre compte qu'ils sont marrons, ils vont rire jaune !
A moins qu'ils ne se fâchent tout rouge en se rendant compte qu'avec ses promesses,  le Maire les a pris pour des bleus!
Ah la la, la vie n'est pas rose!
J'espère , qu'au moins la couleur verte, de la peinture de la pelouse des américains est naturelle, et pas synthétique."

mardi 26 mai 2015

ils sont là 26/05/2015

POLLUTION SUR LA VILLE...

Certes, nous ne sommes pas encore à vivre le scénario du film  les "Oiseaux " d'Hitchcock mais, de nouveau, les goélands  pullulent sur notre ville.
Ces espèces d'oiseaux ne sont  plus,  depuis un arrêté au journal officiel du  6 janvier  2015, liées à une décision du Conseil National de la Protection de la Nature pour juguler  leur prolifération.
Aujourd'hui, un arrêté du Préfet permet  la destruction des oeufs par pulvérisation sur la coquille de substance empêchant à l'embryon  de se développer.
C'est ce que faisait l'ancienne  municipalité  sur  signalement des Quinocéens gênés par leur présence intempestive.
Ces volatiles présentent un  danger pour la biodiversité; ils se nourrissent d'oeufs et de  poussins d'autres espèces, ils  provoquent des dégâts matériels sur  les  immeubles où ils nichent, leurs déjections salissent les voitures ,les passants  et les vitrines, ils sont agressifs  lors de  l'éclosion de leurs  poussins et je  laisse  de côté le bruit  infernal de  leurs cris quand  ils se rassemblent le soir mais aussi le matin  au dessus de la ville .
Leur prolifération est le résultat d'un  accès à une  nourriture abondante et facile, ces espèces  ne se régulent  plus naturellement d'autant  que des  personnes au mépris de  la réglementation les nourrissent.
Chacun peut voir, au niveau de  l'église par exemple, le spectacle ( sans  doute amusant ) donné par un goéland attendant sa  pitance devant une boutique spécialisée en  produits de la  mer.
Les  problèmes provoqués par ce nombre conséquent de goélands  ne sont  pas  propre  à notre commune; ils sont ceux  d'un grand  nombre de communes  portuaires et balnéaires  qui oublient de  prendre des mesures sérieuses contre la nourriture facile (sur le  port les  poissons  invendables , en ville les sacs  poubelles abandonnés sur les trottoirs et les containers débordant  de  produit alimentaires ).
OUI , il faut de nouveau procéder  à la stérilisation des oeufs pour  rendre  notre commune digne de son titre de station balnéaire classée.

JOUNENT Michel qui préfère la  mouette rieuse au goéland.

Il existe sur nos côtes quatre  espèces de goélands concernés par des mesures de stérilisation.
·        le goéland argenté ( larus argentatus ).
·        le goéland leucophée ( larus  michahellis ).
·        le goéland brun ( larus fuscus ).
·        le goéland marin ( larus  marinus)

vendredi 22 mai 2015

non aux ragots 22/05/2015

NOUVELLES ARCHIVES .
Elles démontrent l'inanité des  propos  malveillants et grossiers  parus sur le second  blog officiel de la municipalité à l'encontre de Robert Richet, maire de Saint Quay  Portrieux de 1965 à 1977.
Le jour de ses  obsèques à Saint Quay Portrieux, une foule  immense  a témoigné sa sympathie et sa reconnaissance  à celui qui  ne  ménagea pas sa peine pour promouvoir la station balnéaire.
Coupures de presse d'Octobre  1977.

Ouest-France.

Le Télégramme de Brest . 

A ce jour , Robert Richet Junior  rédige le  manuscrit d'un livre rassemblant des souvenirs de son  père: le  résistant, le chef d'entreprise, le député, le conseiller général, le  Président de la CCI  des Côtes du Nord , le maire de Saint Quay etc..
JOUNENT Michel . 

jeudi 21 mai 2015

après le clown blanc, nous avons deux Auguste 21/05/2015

  



DES EXPERTS  EN TOUT ...




Encore faudrait-il que leurs expertises soient probantes  et reconnues.
Sur l'aire de carénage, Monsieur  Tanon  suggérait  une série de  contre-propositions les  plus abracadabrantesques les unes et les autres en oubliant que le dessin de cet aire faisait suite à des  prescriptions  préfectorales.
Aire de carénage reconnue aujourd'hui  comme étant "un bel outil" par les  professionnels de la  plaisance. 
Sur l'achat des murs du fonds de commerce du quai de  la République, le sieur Tanon, pour des commodités personnelles, est l'un des 7 conseillers qui a suggéré au maire d'acheter ces  murs .
Le résultat, on le connaît: le Tribunal Administratif a jugé  illégale la délibération  votée entre autre   par  cet expert en tout.
Monsieur Tanon, ne résistant jamais  au besoin de fournir son expertise, a conseillé  son maire  dans une   prétendue  affaire de diffamation, de recourir à un avocat de renom  de la ville  où il réside  principalement, celle de Nantes.
Malgré cet avocat réputé surtout par son nationalisme breton et de son témoignage d'expert en tout d'une rare flagornerie au procès, Monsieur Blanc a  mordu la  poussière , plainte  jugée irrecevable !!!
Pas  mal pour Jo le Taxi .
Aujourd'hui  M Blanc engage des dépenses importantes ( autour de 5 000 € ) pour essayer de casser le  jugement de la Cour d'appel de Rennes.
M Blanc a sans doute reçu une avance sur les droits d'auteur de son prochain roman ???
Dans six mois , un an ou plus, la Cour de cassation  dira  le droit sur cette affaire de dimension  nationale , elle  fera  peut être, alors,  la  "Une" de La Presse d'Armor.
Sur le transfert des services techniques sur la ZA de Kertugal , on a évité le pire ; la forte pente du lieu  met des restrictions à l'obtention  de  permis de construire vu qu'elle  pose des  problèmes  pour les handicapés.
On n' a pas fini d'en parler de cette pente !!!  
Sur "l'affaire" de la   plaque portant  les noms des maires ayant dirigé la  municipalité   depuis 1790 , là, l'expert en tout  nous rejoue "Clochemerle".
Cette  plaque gravée en 2007 est le fruit du travail  de l'adjoint au maire de  Gérard Lambotte , Bertrand Burlot .
Il a fait réaliser en toute  indépendance cette  plaque qui retranscrit l'histoire  de la commune, les titres honorifiques  qui suivent le nom de certains  premiers  magistrats ne sont pas usurpés.
Bertrand  Burlot a présidé en 2014 le comité de soutien à la liste de Thierry Simelière lors des  dernières municipales.
Pour mémoire en 2008, la liste de G Lambotte comportait les noms de T Simelière et B Burlot; bref, il est temps  de laisser aux Quinocéens  l'appréciation de cette réalisation en l'apposant sur l'un des  murs du hall d'entrée de l'hôtel de ville.
Hôtel de ville où un  jour, peut-être, on verra en passant devant l'édifice  inscrit,  quelque soit le support,  la devise de la République ; 
Liberté- Egalité- Fraternité. 
et  dans  la salle du Conseil Municipal un buste de Marianne, égérie elle aussi de la République.
Des petites dépenses  pour asseoir  toujours  plus  nos sentiments républicains; ce  ne sera pas de l'argent gâché dans cette époque  où se développent tant de confusions sur la nature de  notre société laïque.  
Quant à l'autre super expert en tout, le propriétaire du second site  officiel de la commune  qui veut débaptiser le quai Robert Richet sous  prétexte que Robert Richet était à la tête d'une entreprise de construction ou que le quai Richet porte mal son appellation en l'absence d'endroit pour accoster  ou qu'il ne comporte aucune adresse, il ferait mieux, si c'est encore possible, d'ouvrir un bottin pour découvrir que ce quai comporte quatre adresses, de consulter le plan de  la ville  pour découvrir que le quai se termine aux installations sportives communautaires et enfin, et ce sera le plus difficile pour lui, d'apprendre que les lois autorisant les constructions  en l'occurrence en bord de mer  ont totalement changé en cinquante ans.
Pour confirmer mon propos  sur la  plaque portant les noms des  maires, je  publie  un courrier de Bertrand Burlot adressé à M Blanc , courrier déjà  publié il y a plusieurs années sur mon blog .

JOUNENT Michel. 


mercredi 20 mai 2015

exceptionnel !!! 20/05/2015

DEPUIS TRENTE ANS ,

la présence du pavillon bleu distingue  les  ports de  plaisance soucieux de  prévenir les  pollutions, le traitement des déchets, le traitement des eaux usées des bateaux, les boues de dragage  et les  liquides  polluant des cales .
Le pavillon bleu distingue aussi les eaux de baignade des  plages quand elles sont d'excellentes qualité. 
Cela fait 17 ans que notre commune se voit décerner ce label .
C'est bon pour le tourisme et c'est surtout bon pour la santé.
Les eaux de baignade des plages de Saint Quay Portrieux sont contrôlées et les analyses  sont régulièrement publiées par affichage .
Ces  plages sont celles du Casino , du Châtelet, de la Grève noire et de la Comtesse.
Celle que  l'on continue à appeler à tort  la plage du port d'échouage n'est qu'un solarium, la baignade y est formellement  interdite.
La municipalité actuelle a d'ailleurs récemment rappelé cela  en multipliant à juste titre des  panneaux d'interdiction.
tous les 50 mètres  , la  municipalité a  installé cette double  interdiction sur les barrières cernant  la"Plage"du port d'échouage.
L'interdiction de se baigner dans  les eaux d'un port n'est pas propre à Saint Quay Portrieux, c'est une loi qui s'applique à tous les  ports .
Nager, faire  du dériveur , de la planche  à voile, du stand-up paddle,  de la natation sous-marine sont  interdits pour des raisons évidentes de sécurité ( le trafic  portuaire  et la  très mauvaise qualité des eaux).

JOUNENT Michel.           

foot: saison 2014/15


LE RIDEAU EST TOMBÉ
 sur la saison de foot 2014/15.


L'équipe première de Saint Quay Portrieux , le Goélo FC descendra en division inférieure.
C'est un peu malheureusement le sort de cette équipe, depuis  plusieurs saisons elle  joue au "YOYO".
Aucun supporter Quinocéen ne  peut se réjouir  de ce résultat .
L'annonce de la réalisation d'un terrain synthétique, dans  les  promesses électorales  du nouveau maire  au stade Lallinec, n'a pas stimulé outre mesure nos footballeurs  locaux.
Du coté de la  municipalité, elle qui multiplie l'information à l'aide  de ses deux sites (l'officiel  et celui du conseiller municipal délégué aux relations publiques ) elle  n'est pas très  bavarde sur l'avancement du dossier visant à rassembler des subventions pour  diviser par deux le coût de l'investissement d'une  pelouse synthétique.  (montant global prévisible entre 800 000 et 1 000 000 € )
Classement final de la Promotion d'honneur , poule G.
 Equipe
Pts
Jo
G
N
P
Bp
Bc
Dif
1. Pordic Binic Fc
72
22
15
5
2
41
22
0
19
2. Ploufragan FC2
61
22
12
3
7
47
30
0
17
3. St Brieuc Ginglin
56
22
10
4
8
40
34
0
6
4. Lanvollon Js
54
22
9
5
8
40
39
0
1
5. Plérin FC 2
52
22
9
3
10
40
44
0
-4
6. St Brieuc Cobsp 2
52
22
8
6
8
35
38
0
-3
7. Graces As 2
51
22
8
5
9
33
33
0
0
8. St Nicolas Pelem US
49
22
6
9
7
23
28
0
-5
9. Pontrieux ent. Trieux
48
22
6
8
8
30
35
0
-6
10. St Quay Goélo FC
47
22
6
7
9
19
27
0
-8
11. Plaintel Sp2
44
22
6
4
12
27
33
0
-6
12. La Croix Corlay Fc
42
22
5
5
12
39
50
0
-11

en rouge, les équipes qui descendent de division.

JOUNENT Michel.