Pages

lundi 1 septembre 2014

la tête dans le sable 1/09/2014

SE CACHER DERRIERE SON PETIT DOIGT, 
ne fait pas et ne fera pas  disparaître  les problèmes de violences , d'incivilités  et d'insécurité envers  les biens et les  personnes pendant les  périodes de fréquentation de la station balnéaire.
Avant de  lancer  une  campagne de sensibilisation comme  le rapporte  le  journal "Le Télégramme" auprès  des cafetiers  pour qu'ils participent à une campagne  contre l'alcoolisation de la jeunesse, il serait bon de fixer les causes du mal .
Cette année, comme  les années  précédentes, la discothèque en bord de  mer  est le facteur principal  de troubles divers et variés à l'ordre  public dans la commune .
Les riverains  immédiats de cette "boite de  nuit "connaissent durant trop de nuits, l'esclandre de discussions violentes, de bagarres entre bandes,  l'intrusion dans  les parties  privées des habitations  et au matin  la  présence d'urine et d'étrons un peu partout et en particulier dans les  parties communes de  l'immeuble collectif appelé  "La  piscine".
Des bouteilles cassées de boisson jonchent le sol, des véhicules sont détériorés  et, comble  d'insécurité  sanitaire, des  préservatifs  usagers   traînent ici et  là.
Une  pétition circule dans  le quartier compris entre la rue de la plage , la rue de Dôl et la rue du général Leclerc, elle est largement soutenue.
Le maire a rencontré une délégation de  mécontents, audience sans résultat probant; l'ivresse faisant son oeuvre , on a continué pendant les  mois de juillet et d'août à troubler plus que de raison la tranquillité des estivants en location, des estivants fréquentant leur propre habitat  et des habitants  à demeure de ce quartier.
Que la commune soit animée l'été, c'est bien normal  mais  il y a trop longtemps que  cela dépasse  le supportable.
La gendarmerie appelée fréquemment ne se dérange  plus depuis  longtemps.
La  police  municipale  ne  fonctionne  pas  la nuit.
La caméra de vidéo  de la  place Delpierre n'est absolument pas dissuasive , les gênes et dégâts se font hors de son champ de vision.
L'article du "télégramme " du 30/08 travestit la réalité; si un  secteur comme  le CLJ a  pu sortir son épingle du jeu,  d'autres secteurs ont souffert durant ce  mois d'août largement maussade.
Plusieurs commerces "phares " de la commune indiquent une baisse de  fréquentation et de recettes, il suffit de  les rencontrer pour le constater.
J'ai , il y a  peu, souligné la faiblesse de  l'accueil hôtelier mais  maintenant que des  moteurs de recherche sur internet  existent  pour s'informer du coût d'une  nuitée, de voir la représentation photographique  des  chambres    et de ce qu' en  pensent les  personnes ayant séjournées dans  ces  établissements,  il devient  vraiment osé de lire avant, que  la saison ne soit totalement terminée, que  le maire situe la saison  2014 meilleure que  celle de 2013.
Attendons les véritables chiffres .

JOUNENT Michel

PS: copie d'un courrier envoyé au Maire, le 11 août  2014
A Monsieur Thierry Simelière, Maire de St Quay Portrieux
A Service Hygiène de  Mairie de St Quay Portrieux.
A Gendarmerie Nationale en poste à St Quay Portrieux .
Monsieur le Maire,
Nous sollicitons à nouveau toute votre attention concernant les nuisances sonores nocturnes que nous subissons.(Cris stridents, Klaxons, radios, musique, bagarres etc... )
Déjections, ivresse, drogue sous nos fenêtres....voilà notre lot chaque nuit !
Sans parler des rétroviseurs, essuie-glace, antennes radio cassés.
La gendarmerie est-elle suffisamment impliquée ?
Les nuits blanches qui s'enchaînent les unes aux autres nuisentconsidérablement à notre santé.
Des locataires saisonniers préfèrent partir n'en pouvant plus.
Des propriétaires se voient contraints de rembourser en partie les locations.
La situation est de plus en plus insupportable.
D'année en année cela se dégrade.
Quelle image St Quay laissera t-il dans les mémoires des touristes ???
Cela est dû, en grande partie, au manque de civisme, de respect des personnes et de l'environnement.
Depuis de nombreuses années nous attirons l'attention de nos élus.
L'Etrier aurait-il tant de pouvoir ???????????????????
Merci de bien vouloir intervenir afin que nous puissions. 
E  N  F  I  N  D  O  R  M  I  R
Veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos respectueuses salutations.
Nadine Poulain.   conseil syndical "la Piscine"
Rond Point Delpierre 1 avenue Gl Leclerc.  22410 St Quay Portrieux.

Second courrier adressé le  31 août 2014 à
Monsieur le Maire,
Voici la fin de la saison estivale.
Que dire de l'efficacité de la Gendarmerie aux alentours de la discothèque l'Etrier
concernant la sécurité et la propreté des biens privés et publics, le contrôle des
personnes alcoolisées, le tapage nocturne empêchant le voisinage de dormir TOUTES les nuits, les dégradations diverses ....?????
J'espérais que vous apporteriez une amélioration  à la qualité de vie des habitants alentours de l'Etrier.
Nous ne pouvons que constater que rien n'a changé.
Quelle image désolante de la vie nocturne retrouve t-on au petit matin !!!!    
Les services "Voirie" de la Mairie ont bien du travail et de plus doivent recevoir
sur eux des bouteilles lancées par les derniers fêtards.
Respectueuses salutations.
Nadine Poulain "La Piscine"
P.S :  le dernier week-end va être encore "bien chaud" !!!!!
Où sera, LA NUIT,  la Gendarmerie ????......

3ème courrier en date  31/08/2014.
A l'attention de Mr le Maire Thierry Simeliere.

A la lecture de l'article sur St Quay dans le Télégramme, nous ne pouvons nous empêcher de penser :
Quel culot !!!!!!!  .... Oser écrire un tel article !!!!....
Si on doit en croire ce qui est rédigé : Tout va bien... De mieux en mieux .....
Il est certain que la Gendarmerie n'a pas dû être trop sollicitée la nuit puisque nous avons pris le parti de ne plus les appeler pour les bagarres, les tapages nocturnes, etc....(Vous devinez pourquoi)
Les incivilités ?????    Mais oui elles ont été bien présentes !!!!
Comment peut-on  appeler ? : ces débris de bouteilles cassées, les bouteilles d'alcool, verres, mégots, papiers, vomis, urine... (et autre) ....sur les barrières privées et publiques, chaises de jardin cassées, clôtures endommagées dans les lieux privés, tableau d'affichage de la piscine brisé, saccage des plantes, des voitures, tags,....
Klaxons, musique, altercations, chants, hurlements, cela toutes les nuits.........
la liste est longue !!!!!
C'est bien d'être satisfait de la saison, de tirer ce genre de conclusions, ......encore faudrait-il qu'elles s'avèrent  :      EXACTES !!!!!!
Salutations respectueuses.
Nadine Poulain
Syndicat des copropriétaires "la piscine" St Quay Portrieux.              

dimanche 31 août 2014

jeu de potelets 31/08/2014



UN JEU OU UN PASSE-TEMPS???

  
Il est mis  à la  portée des automobilistes circulant à  Saint Quay ou plutôt refusant de chercher  un emplacement correct pour stationner.
Le jeu consiste à coucher  les  potelets  interdisant le stationnement sauvage .
angle de  la rue Jeanne d' Arc et de  l'entrée du parking de  la  place d'Armes .
Cela  provoque de faibles dégâts sur le véhicule de  l'automobiliste coupable et  un coût  non négligeable pour le contribuable Quinocéen, compte tenu du nombre de  potelets déjà  mis  à terre.
La solution est simple  à mettre en place; il suffit d'imiter  ce qui se fait dans  les communes voisines .
Un potelet en inox avec  une amorce de rupture  à sa base a peu de chance d'avoir  une  longue durée d'existence.
Depuis l'installation  de ces potelets devant dissuader le stationnement intempestif , plusieurs  dizaines sont passés de  vie  à trépas .

JOUNENT Michel pour la création d'une société  protectrice des  potelets en  inox.

vendredi 29 août 2014

élu,un travail de bénévole 29/08/2014

JUSTE UNE QUESTION 
à propos des indemnités versées 
aux élus !!!.
Si l'on considère que les fonctions  de maire , adjoint et de conseiller  municipal sont gratuites  mais  donnent  lieu à des versements  d'indemnités de fonction destinées  à compenser les frais  courants   inhérents à leur mandat, on peut raisonnablement se  poser la question  sur le  montant de  l'enveloppe  des  indemnités versées  aux nouveaux  élus Quinocéens.   
Ce qui guide un élu, c'est de se mettre bénévolement au service  de ses concitoyens mais  c'est bien normal  aussi quand  il exerce au  cours de son mandat une activité  professionnelle qu'il soit indemnisé pour combler  une  perte éventuelle  de revenu ou salaire  ou pour compenser  des frais avérés .
Dans  une ville comme  la nôtre,  même si elle est classée (pour combien de temps encore???)  station balnéaire, les fonctions  de maire ou d'adjoints ne  peuvent pas devenir une occupation à plein temps.
Notre  commune est dotée d'un personnel administratif et technique important  en nombre et capable de faire face  à la complexité  de la gestion d'une collectivité territoriale de moins de 3 500 habitants.
Notre  pays est en grande difficulté économique; le chômage  prospère  avec   plus de  500 000 chômeurs depuis mai 2012.
Un certain premier  ministre parle d'un pays en faillite; d'autres disent  que l'on est au bord du gouffre!!! cela est très  inquiétant pour les nouvelles  générations.
Les derniers gouvernements ont décidé  de réduire les déficits à marche forcée et en particulier de s'attaquer  à toute  les formes d'endettement.
Les collectivités territoriales sont en première  ligne dans cette course  à la réduction  des dépenses inutiles et de  la dette.
Les réformes portant sur la réorganisation des territoires voulues par tous  portent en premier lieu  sur le rôle que doivent jouer maintenant les Communautés de Communes; elles devraient se substituer de plus en plus  à la commune pour faire des économies.
Cela a déjà  commencé au Sudgoélo au niveau du sport nautique mais  l'esprit de clocher est difficile à combattre; je  prendrai  par exemple la construction d'une nouvelle école de  musique:
communautaire  ou pas;  à Saint Quay ou dans  une autre commune de la Communauté du Sudgoélo???
Bref , je  pourrais écrire des  pages sur tous  les nouveaux problèmes qui assaillent notre  municipalité  mais,  pour en revenir aux indemnités des élus, je ne trouve pas  normal  que  dans  le cadre du bénévolat de la fonction d'élu que  des adjoints  retraités perçoivent des indemnités "plein pot".
C'était  hélas vrai hier,  mais  avec la crise qui perdure,  cela est encore  plus injuste aujourd'hui;  surtout en regard des maires et adjoints qui ont baissé volontairement leurs  indemnités.
Ils sont nombreux en France depuis avril 2014.
Dans des circonstances  très  particulières, le montant mensuel brut des  indemnités versées sous le mandat du précédent maire était de  1 200 € au début 2014; aujourd'hui, l'enveloppe des  11 élus  indemnisés de  la nouvelle équipe  est  mensuellement de  8 000 € brut  ou 96 000 € (annuel) et sera de 576 000 € pour la durée du mandat.

JOUNENT Michel, ex élu  totalement bénévole. 

Commentaire de Bruhat Bernard:
Les petits ruisseaux feront de grandes rivières en matière d'économie si chacun veut bien faire des efforts en faveur de la communauté et des contribuables.
Le gouvernement a déjà fait voter la fin du cumul des mandats à partir de 2017. 
Grande avancée s'il en est. 
A l'inverse, les parlementaires ( dans un premier temps) ont accepté la fusion des régions en les diminuant à 14, mais ont refusé la diminution du nombre des élus et donc de leurs rémunérations !! 
On marche sur la tête !... 
Comme si cette fonction était une profession à part entière. 

mercredi 27 août 2014

le désert hôtelier 27/08/2014

AVANT LA DERNIERE GUERRE ,
on comptait à Saint Quay Portrieux 95 hôtels et pensions de famille.
Au lendemain de cette dernière, entre  1950 et 60, il n'en restait plus qu'une quarantaine.
En  2014, on ne compte  plus que 4 hôtels* , 2 résidences locatives** , un certain nombre de  locations  meublées au  modernisme douteux et un terrain de camping privé.
Cette faiblesse de  l'accueil hôtelier est préjudiciable  au classement durable de la  commune en station balnéaire.
C'est aussi une gêne considérable pour  rentabiliser  le moderne  Centre des Congrès; ce dernier, en effet, ne  peut accueillir,  en raison de la grande faiblesse du parc hôtelier des congrès , des  séminaires d'affaires , des assemblées de toutes sortes se déroulant  sur  plusieurs  jours.
On ne  peut pas, comme un certain élu le suggère, distribuer des bons de  logements pour héberger  les hommes et les femmes fréquentant le Centre des Congrès à travers la ville dans des  meublés; c'est fini le temps des réquisitions militaires.
On imagine aisément la scène; ces  personnes sortant d'un lieu de restauration s'égayant tard dans  la nuit dans  les rues de la ville à la recherche de leur lieu de sommeil.
Oui, il manque une  hôtellerie  moderne à Saint Quay pouvant accueillir jusqu' à trois cents  personnes.
Oui , il manque aussi des  locations  meublées  modernes et oui aussi, pour  offrir un visage  plaisant à la station balnéaire, il faut  rediriger les camping-caristes vers  le camping Bellevue afin  qu'ils ne  persistent  pas à stationner  de façon sauvage sur le parking du port d'Armor qui, en l'absence d'une hygiène  suffisante, attire les  rats.
La  municipalité ne  peut pas et  n'a pas la  possibilité  légale  d'investir et de gérer  un ou des  hôtels; il faut trouver des  investisseurs, des  terrains??? et se  bousculer au niveau des élus  pour faire avancer ce dossier compliqué .
Avec la nouvelle équipe  municipale,  cela ne devrait pas être hors d'atteinte  compte tenu des compétences affichées sur le papier glacé, de son  programme  électoral.


JOUNENT Michel qui a fait du programme électoral du nouveau Maire   
"sa Bible"....alléluia.  

* Ker Moor =27 chambres                                        ** Le Bretania et l'AGISM.
   le Saint Quay =8 chambres
   le Gerbot d'Avoine =19 chambres .
   le Kreisker=6 chambres.

Commentaire de Bruat Bernard:
En effet, il faudrait trouver un investisseur hôtelier intéressé par Saint-Quay et ayant un projet. Il faut aussi remarquer que d'autres stations balnéaires n'ont pas attendu, et que Saint-Quay aura un certain retard. 
Monsieur Simelière, qui a déjà l'expérience réussie d'un gros projet avec l'hôpital privé de Saint-Brieuc, devrait pouvoir examiner ce projet et le faire avancer. 

dimanche 24 août 2014

ça déborde et ça pue 24/08/2014

NOUVELLE DÉMONSTRATION
que les conduites d'évacuation des eaux 
usées sont en mauvais état.


Rue du moulin Saint Michel au niveau de la place d'Armes, depuis plusieurs semaines une  plaque d'égout suinte en permanence.
Cela ne sent pas bon  et inaugure assez mal de la suite en cas de fortes  précipitations.

La saison se termine, les fêtes en tout genre aussi, il va falloir  que  l'équipe municipale  qui ressemble  depuis six mois à la cigale de  la fable endosse à la fin de  l'été  l'habit laborieux de la fourmi.
Et qu'enfin cette équipe nous dise, après avoir été  si précise dans  la campagne des  municipales,  et quand  seront mis en route les chantiers  promis et urgents comme celui de  la restructuration de  l'usine d'assainissement.
Dans l'agenda  des chantiers , je  pense évidemment  : 
  • à l'îlot Jeanne d'arc avec la construction de  logements sociaux et d'un auditorium.
  • au sort et  au devenir  de l'ITEP de   Kerbeaurieux .
  • à la réalisation de la  pelouse d'un terrain de foot en matière  synthétique.
  • à la refonte des  jardins du Portrieux et de  l'ensemble du quai Richet.
  • et pour faire court, à constater l'affirmation très forte du poids de  la ville dans  le syndicat -mixte du port d'Armor pour que l'entrée maritime de  la commune devienne  attrayante et agréable .

JOUNENT Michel , lecteur assidu des fables de La Fontaine , il faut toujours relire les fables du Monsieur Jean de  La Fontaine.  

vendredi 22 août 2014

zut..alors 22/08/2014



IL Y A DE LA DYSLEXIE DANS L'AIR !!!

Cela ne va pas changer la face du monde...
Ce n'est pas  une catastrophe locale, les finances de  la ville ne sont pas en  péril mais  à propos de la nouvelle signalétique que  l'on attendait depuis si  longtemps, personne au niveau de  nos élus n'a  remarqué que  les panneaux indiquant  l'emplacement de  la  maison de retraite  sont mal orthographiés .
La Résidence Jeanne d'arc est un EHPAD  et non un EPHAD.
EHPAD signifiant : Etablissement d' Hébergement pour  Personnes Agées Dépendantes.
EPHAD : je ne sais pas  que signifie  cet acronyme !!!


Si c'est l'entreprise qui a commis l'erreur, il faut qu'elle remplace au moins 5 panneaux.
Si c'est la commune qui a commis l'erreur , il faut trouver le coupable, le  mettre au coin avec  un bonnet d'âne  et lui donner  quelques  coups de règles sur le bout des doigts...Na!!!


JOUNENT Michel, un  flâneur.   

jeudi 21 août 2014

non aux gachis municipaux 21/08/2014

LE CONTRIBUABLE QUINOCEEN
n'a pas à supporter la gestion hasardeuse  de  l'ancien maire.
Le nouveau maire doit réparer l'erreur  de ce dernier, celle   d'avoir acheté les  murs d'un commerce situé quai de la République pour  maintenir  un commerçant en difficulté!!!
Réparer, cela veut dire que la  municipalité actuelle doit émettre des ordres de reversement  auprès de l'ex- commerçant  de  100 000 €  pour les  murs du commerce et de  19 000 €  pour les  loyers impayés .
Si le Tribunal administratif a mis  43 mois  pour  juger illégale la délibération N° 10-117, une juridiction adéquat pour juger l'illégalité de  l'acte administratif  ayant conduit  à  l'achat  des  murs mettra, à l'évidence, beaucoup moins de temps.  
Cet acte d'achat est truffé  d'erreurs et très  imparfait par le  non respect de certaines clauses obligatoires.
Le nouveau maire n'est en rien pour  l'instant dans cette affaire  mais s'il ne veut pas voir le fonctionnement  de son  conseil municipal altéré  par cette lamentable affaire , il doit  y mettre un terme  en effaçant les conséquences  de la délibération illégale.
Fin de  l'année 2010, l'association des commerçants, présidée par M Huc Hervé, aujourd'hui conseiller municipal-délégué, faisait part de son désaccord avec  la  méthode employée par le  maire  et, surtout  dans cette affaire, de  l'absence de concertation entre  les élus et les commerçants .
Avec un seul propriétaire, l'ensemble  immobilier où se situe  l'ex commerce  de  presse  trouvera  plus facilement preneur  puisqu'il est  toujours en vente.
Quant  à l'aide  juridique de  la  Préfecture, les  nombreux courriers  reçus et signés par le Préfet  me confirment que ce  problème n 'a jamais été traité avec sérieux; rien que sur la réalisation d'un acte administratif se substituant à un acte notarial,  il m'est apparu  que  les services de  la Préfecture étaient loin de maîtriser le sujet.
Les échanges que  j'ai pu avoir  sur ce sujet  pointu avec  mon ami, G Lambotte, me confirment que  les contrôles de la  légalité  des délibérations municipales sont très aléatoires et   peu pertinentes.
J'ai alerté la Préfecture, la Chambre régionale des comptes et le Trésor Public à toutes fins utiles en leur envoyant copie du jugement du TA de Rennes; j'ai  obtenu des réponses. 
Le  plus  compliqué dans cette situation  -post jugement du TA de Rennes-   concerne principalement Mme  la comptable  du centre des finances  d'Etables sur mer, compte tenu de son statut de fonctionnaire responsable des deniers  publics; les connaisseurs  comprendront...

JOUNENT Michel , citoyen  bien décidé à combattre  les gâchis municipaux d'hier et d'aujourd'hui.

NB: la  plainte près du doyen des juges d'instruction de Saint Brieuc avec constitution de  partie civile  contre M Blanc  est toujours en cours .         

vendredi 15 août 2014

ça déborde 15/08/2014

LA VUE ET LES ODEURS, POUAH !!!






A l'intersection de la rue des Oiseaux et du Boulevard du Littoral,  les égouts  débordent .
L'allée de la  Grève Gicquel a servi de déversoir à cette saturation du réseau d'évacuation des eaux usées .

Eaux usées , car cela sent mauvais et ce  n'est pas  joli à voir dans cette rue  en cul de sac .
Nous  le savons, dans  bien des rues, le réseau  d'évacuation connaît des  problèmes, les conduites sont en mauvais état et en partie écrasées.
C'est désagréable  pour les riverains de ce quartier  mais ce  n'est pas  le seul quartier à Saint Quay où des  mauvaises  odeurs sont récurrentes.
La reconstruction de l'usine d'assainissement est à l'ordre du  jour, elle est obsolète dans  sa  manière de traiter les eaux usées , dépassée dans  sa  manière de traiter  les boues  issues du retraitement des eaux  et insuffisante dans  le nombre de foyers  à traiter surtout en  période  estivale .
De  plus, des eaux de  pluies sont anormalement renvoyées à l'usine de retraitement; avec  des égoûts qui débordent et l'envoi des eaux de  pluie lessivant les rues  jusqu'à la  mer,  il ne faudra  pas s'étonner du mauvais état des eaux de baignade.
Il y a  urgence à mettre  en chantier la reconstruction de  l'usine  de retraitement des eaux usées , urgence  à définir  pour une  longue  période son  lieu d'implantation  et urgence à établir  avec les communes voisines ( Plourhan et Tréveneuc ) utilisatrices  de  l'usine, du niveau  de  leur  participation dans  les  investissements à venir.
Ce qui s'est passé ce  matin du 15 Août  se renouvellera , d'autant que  la  pluviométrie est appelée à augmenter selon les  météorologues .
Les services techniques municipaux et la société Véolia  sont intervenus  pour palier  à l'inconfort des riverains,  c'était nécessaire  mais attention il est grand  temps de  prendre le  problème  à bras le corps et de rattraper  le temps  perdu sous  le dernier  mandat.
Le temps perdu, sous  la direction  de M Blanc , s'est rappelé  à son bon  souvenir , il est l'un des résidents par son habitat dans  l'allée de la Grève Gicquel , le  plus touché par ces débordements d'égouts très malodorants.

JOUNENT Michel.

regards sur les films projetés au cinéma (6 ) 15/08/2014

MIROIR SUR LE CINÉMA QUINOCÉEN.


Chronique sur la  programmation du cinéma "ARLETTY".
par jean Michel Forest.


L'Arletty a projeté jeudi 14 Août deux films qui, certainement, chacun dans leur genre, feront date dans l'histoire du cinéma.

"Le Conte De La Princesse Kaguya"  de Isac Takahata, déjà créateur du magnifique " Tombeau des Lucioles", est un chef d' œuvre d'animation.
On comprend que nos peintres impressionnistes aient été influencés par les artistes japonais. Ici chaque plan regorge de beauté, le trait est une épure, les couleurs sont aimables et douces, la nature suggérée est celle de la bonté.
Pourtant toute l'histoire inspirée d'un conte populaire est emprunte de tristesse.
Ceux qui s'aiment sont séparés, beaucoup s'agitent pour des choses vaines, enfin un jour, il faut oublier ce "doux royaume de la terre"...
On espère que dans les semaines à venir d'autres projections de cette œuvre seront programmées.

"Winter Sleep", de Nuri Bilge Ceylan, Palme d'Or à Cannes, cette année, est lui aussi, un grand moment de cinéma. Cinéma théâtre, mais avec ce que la caméra peut apporter de plus à la pièce qui s'entend sous nos yeux : la possibilité d'un coup d'élargir le champ de vision, de sortir d'un angoissant huis clos entre deux personnages, dans cet hôtel Othello, pour nous offrir en des plans très larges l'immensité des fabuleux paysages anatoliens.
J'ai personnellement été séduit par la qualité de la photographie, qu' il s'agisse d'ailleurs des intérieurs ou des extérieurs, la netteté de l'image du premier au dernier plan est remarquable, je crois qu'Orson Wells a été un des premiers à accorder autant de soin à la profondeur de champ.
Comme lui, le réalisateur turc apporte un soin tout particulier à la construction de ces plans, il faut regarder, encore regarder les images qu'il nous offre à voir, tous les détails comptent dans la construction du sens, pas seulement les dialogues.
Et puis je suis sûr que chacun fera son miel des diverses évocations contenues dans le film en fonction de ses référents personnels : certains se souviendront de Bergman, d'Antonioni, d'autres entendront Tchekov, Shakespeare, Dostoïevski, moi j'ai un moment pensé aux derniers moments de Tolstoï, à un autre moment aux adaptations que Robert Bresson a fait d'oeuvres de Bernanos et à son émouvant " Au hasard Balthazar".
L'Andantino de la sonate de Schubert, joué par Alfred Brendel, sonate qu'on entend à certains moments forts du film, rajoute une grande émotion à l'esthétique parfois glacée des images. Bref, un chef d'œuvre.

FOREST Jean-Michel

A l'Arletty en VO ( et non en VF comme c'est indiqué sur les flyers ) le samedi 16 août 17h30 ; le dimanche 17 à 16h30 ; le lundi 18 à 20h ; le mardi 19 à 15h15

Commentaire de BRUHAT Bernard:
Félicitations à Mr Forest pour ses choix.
Ces deux films sont d'une grande qualité. 
J'approuve également ses propositions de projection des 3 films pour commémorer cinématographiquement la première guerre mondiale.
Ce sont des films d'un haut niveau.
Cela nous changera des conneries que la direction du cinéma Arletty nous propose. C'est triste de vouloir tirer les populations vers le bas uniquement pour faire du fric. Déjà que la France est au 25 ème rang européen en terme d'éducation.
Ces programmations ne vont pas améliorer le niveau.
Un jour, on s'en mordra les doigts ! 

jeudi 14 août 2014

14/18 au cinéma par J.M Forest 14/08/2014

"Moi mon colon, cell' que j'préfère
c'est la guerre de quatorz'-dix-huit!!!"    Georges Brassens


"Comme je traversais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-rouges criards les avaient pris pour cibles
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs."   
Arthur Rimbaud , Le Bateau Ivre.

Comme je m'ennuyais un peu en cet été mémoriel, j'ai cru entendre dire que les mairies de notre canton nous préparaient pour les prochains mois une commémoration de la guerre dont nous sommes tous des survivants . 
Car si votre grand-père - je parle pour ma génération, celle de l'heureux baby-boom - y avait cassé sa pipe, vous ne seriez point né.
Moi qui ne suis qu'un citoyen ordinaire, sans prétentions ou ambitions, mais qui adore le cinéma, je proposerai à nos décideurs, trois films à nous projeter à Étables, à St Quay ou dans les deux communes.

Le premier que je proposerai est le plus récent : il s'agit de "Un long dimanche de fiançailles" de Jean-Pierre Jeunet.
Je n'ai jamais vu un aussi bel hommage rendu aux simples poilus, aux petites gens embarqués dans une histoire qui les dépassait et souvent les écrasait.
Je n'ai jamais entendu mon grand-père maternel, brancardier, parler de ce qu'il avait vécu.
Je n'ai jamais connu mon grand-père paternel car après avoir engendré mon père, il est mort très vite, les poumons rongés par les gaz de combat qu'il avait respirés.
Ce serait aussi l'occasion de reconnaître la lanterne du phare posé à Lézardrieux, ainsi que les Héauts de Bréhat et Plougrescant.
Le deuxième film, plus ancien s'appelle "La vie et rien d'autre", il est de Bertrand Tavernier avec le regretté Philippe Noiret et la belle Sabine Azéma.
Une guerre, ça fait des morts anonymes et des disparus, et c'est ce dont est chargé le personnage joué par Philippe Noiret, mettre un nom sur ces anonymes, retrouver les traces des disparus, compter les morts et ça en fait des morts, une guerre!
Enfin le troisième film que je proposerai, c'est bien sûr, "Les sentiers de la Gloire" de Stanley Kubrick.
Tout le génie, le talent d'un grand cinéaste est au service de l'horreur de ce que fut cette guerre de 1914-1918 où les généraux ne se rendaient pas bien compte de ce qu'ils demandaient aux soldats.
Et puis, il n'est pas interdit de lire ou relire "Le sang noir" de Louis Guilloux car on est à St Brieuc en 1917 et le dernier Goncourt "Au revoir, là haut" rend bellement hommage à Cripure, le personnage du roman de Guilloux.
Toujours à propos de cinéma, j'entends quelquefois regretter que le cinéma de St Quay se nomme l'Arletty.
Moi, j'ai envie de rappeler qu'Arletty a tourné dans les Enfants du Paradis, que la production de ce film faisait travailler anonymement des juifs et qu' Arletty n'a jamais dénoncé qui que ce soit.
Et après tout on pourrait dire de notre commune ce que disait Arletty d'elle même : son cœur est français mais son plaisir (le tourisme) est international, je crois qu' Arletty employait un mot un peu plus cru.
Enfin cette semaine dans notre cinéma à la suite de bien des divertissements comme Dragons 2, Transformers, Under the Skin, Lucy, Les gardiens de la galaxie, La planète des singes, La nuit du cinéma, deux belles œuvres :
Le conte de la princesse Kaguya  et la palme d'or de cette année : Winter Sleep. Bons Films !

FOREST Jean-Michel.

mercredi 13 août 2014

2 monuments aux morts ??? 13/08/2014

Il Y A UN PEU MOINS DE 70 ANS,

la municipalité d'alors décidait la construction d'un second  monument aux  morts.
Décision singulière puisque  peu de communes connaissent la singularité d'honorer ses enfants martyrs  en  les séparant suivant leur  conflit respectif.
Le  monument aux  morts de  la  guerre  1914/18 est déjà insolite.
La  plaque  en marbre portant les  noms des 84 Quinocéens  morts  pour la France est  installée sur le mur extérieur  (nord) du transept de l'église de St Quay; c'est original et  insolite bien que  l'église appartienne  à la commune, il est rare  de connaître  une telle configuration.
En  général, depuis  la séparation des églises et de l'Etat en  1905, on constate 
souvent une  proximité du lieu du culte  mais  jamais,  comme  à Saint Quay, un  tel mélange dans  la célébration  de la religion et de la célébration  des victimes de la guerre. 
Le climat  politique de la ville  à la   Libération  a sans doute conduit les autorités  municipales , faute de  place sans doute sur le  mur de  l'église  et  peut être pour  marquer  un distinguo entre le Saint Quay  résistant et les errances , l'apathie et la résignation des autres  à cette nouvelle construction.
Il n'y a  plus de  témoin de  la  première guerre  mondiale; de  la seconde,  il en reste de  moins en  moins, des guerres d'Indochine et d'Algérie les participants ont tous  70 ans  minimum et aux  manifestations  patriotiques, les  participants sont de  moins en  moins  nombreux.
Il est  plus que temps  de rassembler  les  deux  monuments en  un seul   et de situer cette nouvelle réalisation à proximité immédiat de l' Hôtel de ville.
Le  monument du quai de la République ne  met pas  en valeur "Les Morts pour la France "; son support en béton se  lézarde, les  jardins qui l'entoure sont  des crottoirs  pour  chiens... 
Bref, au milieu de  la circulation,  sa situation n'est pas extraordinaire  pour s'y recueillir.
Il ne s'agit  pas d'un investissement extravagant  et il ne nécessite pas d'attendre la rénovation du quai de  la République.
Cette  idée de réunir les deux  monuments  n'est pas nouvelle; elle est dans  beaucoup d'esprits  attachés aux valeurs  patriotiques
A quand la réalisation de ce simple projet, celui d'honorer ensemble  à chaque commémoration les  156 Quinocéens* "Morts pour la France"

JOUNENT Michel. 
* 84 noms sur le  monument 14/18  et  72 noms sur celui 39/45.

Commentaire de KERVOELEN Michel:

Quelle est la spécificité du petit monument au rond point de la France Libre ?